Connexion
/ Inscription
Mon espace

Blé tendre : la canicule impacte un potentiel déjà fragilisé

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Avec des températures supérieures de 10°C aux normales de saison, et alors que les moissons débutent, ces chaleurs pénalisent le remplissage des grains en cours de développement. « Dans un contexte caniculaire et de déficit hydrique persistant sur une large partie du pays, les rendements en blé tendre pour la récolte 2017 devraient être inférieurs par rapport à la moyenne olympique 5 ans française qui est de 74.0 Q/ha », explique Michel Portier, directeur général d’Agritel. Les blés tendres et orges de printemps devraient être les plus impactés, notamment au Nord de la Loire, où les phases sensibles de remplissage sont en cours. En parallèle, les fins de cycles chauds et secs sont favorables à une bonne qualité des blés meuniers et, à contrario, défavorables à celle des orges brassicoles.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

« Pour compenser la perte de volume, les producteurs hexagonaux auraient besoin d’une hausse des prix qui, pour être durable, ne peut venir que de la scène internationale », annonce Michel Portier. Or, à ce jour, la hausse des cours du blé sur le marché mondial reste mesurée en raison d’importants stocks chez les grands pays exportateurs et d‘une production satisfaisante attendue sur le bassin de la mer Noire. La dégradation du potentiel des cultures en 2017 pourrait de nouveau fragiliser les producteurs céréaliers, et plus largement l’ensemble de la filière déjà impactée par les mauvaises récoltes de 2016.

« Les informations qualifiées, recueillies par nos réseaux locaux, suscitent également des inquiétudes face à une dégradation des blés de printemps américains », détaille Michel Portier. Ainsi, Agritel reste en alerte face au temps sec et chaud qui s’étend à l’UE, aux USA et à l’Australie.

Agritel, société experte en stratégies des marchés agricoles et agro-industriels. Indépendante vis-à-vis du marché et de ses intervenants, fournit les outils les connaissances et le savoir-faire utilisés dans le monde des matières premières agricoles en termes de gestion des risques et de couverture pour accompagner les agro-industriels.

http://www.agritel.com/fr/

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...