Connexion
/ Inscription
Mon espace

Trois investisseurs institutionnels rentrent au capital de CompaRecycle.

BE - Entreprises & initiatives
ABONNÉS

CompaRecycle, la Startup qui ouvre une nouvelle ère de consommation des produits High Tech, renforce sa structure financière et ouvre son capital auprès de trois investisseurs institutionnels.

Le marché du recyclage des produits électroniques est tout juste en train de s’installer en France : les consommateurs achèteront en 2013, environ 22,5 millions de mobiles, 4,5 millions de tablettes, 2 millions de consoles, 4,2 millions de note-books, 1,5 millions d’appareils photo numériques….  Mais seuls 7% pensent à les recycler ou à les revendre.

CompaRecycle, propose au consommateur de recycler son produit au meilleur prix, sur le web en cliquant sur CompaRecycle.com ou en allant recycler son produit dans certaines enseignes, opérateurs et même Constructeurs qui ont installé ce module de Comparaison . Son positionnement permet ainsi de fluidifier la croissance de ce marché en assurant aux deux intervenants acheteur/vendeur, la certitude d’une transaction et d’obtenir le meilleur prix.

CompaRecycle va encore plus loin dans l’approche, en comparant des offres de vente de produits reconditionnés sous garantie jusqu’à -70% du prix du neuf ! Aucun site dans le monde ne propose ce type d’offres, le consommateur devient « green » sans s’en rendre compte et retrouve l’exhaustivité des offres de recyclage et de vente de produits reconditionnés.

La force du concept, validée par les nombreux contrats signés ou en cours de signature avec les leaders du secteur, a permis à CompaRecycle SAS de convaincre en janvier 2013 trois investisseurs institutionnels, experts sur les marchés du recyclage et de la téléphonie et du financement de start up, de venir participer au projet en entrant dans son capital. Le renforcement significatif de son capital va permettre à CompaRecyle de lancer rapidement son concept et son Business Model, aujourd’hui sans concurrent, dans d’autres pays, notamment européens.

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Etat des lieux du coworking en Ile-de-France

Accroissement du nombre de travailleurs indépendants, essor de la digitalisation et du télétravail, nouvelles générations plus mobiles et en quête d'autonomie… le coworking répond aux multiples enjeux posés par la transformation des modes de travail, ainsi qu'aux stratégies d'entreprises de plus en plus soucieuses de flexibilité... Le phénomène est en pleine expansion depuis 2015 sur le marché immobilier des bureaux. Knight Frank dresse le bilan de la situation en Ile-de-France. Un phénomène...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
4 salariés sur 10 se plaignent d'un mauvais équilibre vie pro / vie perso

75% des salariés européens préfèrent garder bien distinctes et séparées leur vie professionnelle et leur vie personnelle, selon l'étude « Révélez vos talents » d'ADP (Automatic Data Processing). L'étude, qui a interrogé plus de 2 500 travailleurs en France, en Allemagne, en Italie, aux Pays-Bas et au Royaume Uni, a conclu que, malgré ces préférences, près d'un tiers (31%) de ces salariés ne pensent pas avoir un bon équilibre vie professionnelle - vie privée dans leur situation actuelle. Les...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Depuis 2017, les tensions géopolitiques augmentent les pertes associées au risque politique

Willis Towers Watson et Oxford Analytica publient leur enquête annuelle* sur le risque politique. Selon les résultats de cette enquête, les préoccupations géopolitiques grandissantes provoquent une augmentation des risques politiques. Ainsi 55% des entreprises internationales générant un CA supérieur à 1 Md$ ont vécu au moins une perte liée au risque politique supérieure à 100 M$. L'étude souligne par ailleurs le phénomène selon lequel les crises économiques vécues par les marchés émergents...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Mauvaises performances du marché mondial des fusions et acquisitions, sauf en Europe

Le marché mondial des fusions-acquisitions (M&A) a sous-performé pour un 4ème trimestre consécutif, selon les derniers résultats du Quarterly Deal Performance Monitor (QDPM), l'observatoire trimestriel des fusions-acquisitions de Willis Towers Watson. Les opérations évaluées entre 100 M$ et plus de 10 Mds$ ont sous-performé l'indice  mondial de 1,8 point (points de pourcentage) en moyenne sur les deux dernières années. Maud Mercier, directrice de l'activité Global Solutions and Services, au...