Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’amorce du Brexit semble ne pas avoir entamé la confiance des investisseurs de long terme

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

State Street publie les résultats de son indice Brexometer, un sondage effectué chaque trimestre auprès des investisseurs institutionnels permettant d’évaluer leur sentiment sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE.

Au 2ème trimestre 2017, 19% des investisseurs institutionnels prévoient de réduire leurs positions sur les actifs du Royaume-Uni au cours des 6 prochains mois, ce qui représente une baisse de 3 points par rapport à l’étude effectuée au 1er trimestre 2017.


Principales autres conclusions de l’étude :

- 31% des investisseurs institutionnels pensent que leurs institutions réduiront probablement leur présence opérationnelle ou administrative au Royaume-Uni, en conséquence directe du déclenchement de l’Article 50 par le gouvernement britannique ; 10% d’entre eux pensent au contraire qu’ils augmenteront leur présence dans le pays.

- Probablement, sans grande surprise, 78% des institutions pensent que le Brexit aura un impact sur leur modèle opérationnel. Ce chiffre est en léger repli par rapport au 1er trimestre 2017.

- 33 % des répondants jugent que les investisseurs institutionnels diminueront leurs niveaux de risque d’investissement dans les 3 à 5 ans. 28% d’entre eux pensent, au contraire, que cette catégorie d’investisseurs augmentera son exposition au risque.

- D’un point de vue macro-économique, 35% des investisseurs institutionnels ont un sentiment positif sur les perspectives à moyen terme de la croissance économique mondiale, soit 2% de plus qu’au 1er trimestre 2017.

www.statestreet.com/fr

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation