Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le marché des forêts continue sa progression

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Indicateur 2017 marché des forêts en France

Présenté par Gilles Seigle, Président-directeur général de la Société Forestière, et Jean-Luc Desbrosses, membre du bureau de la Fédération Nationale des Safer et Président de la Safer Bourgogne Franche-Comté, l’Indicateur 2017 du marché des forêts en France, relève pour 2016, une bonne santé du marché des forêts. Les volumes des transactions et le prix moyen des forêts sont en hausse. A noter, une forte augmentation des achats de surfaces par les personnes morales privées.

Le nouveau média consacré à l'investissement immobilier

 

 

Le prix moyen des forêts progresse

En 2016, les forêts ont vu leur prix moyen augmenter de 2,1%. Les transactions affichent une valeur moyenne de 4 100 €/ha contre 4 020 €/ha en 2015. Cette hausse se situe dans un marché étroit. Elle s’inscrit dans un contexte où la demande en investissement forestier reste très importante. Cette progression concerne la majorité du territoire et notamment le Nord-Bassin parisien.

Les transactions sont plus importantesavec une valeur totale en hausse…

La surface des transactions est en hausse de 9,8%, avec 120 000 ha contre 109 000 ha en 2015. La valeur totale des transactions s'élève à 1 444 M€, soit une hausse significative de 23,8% par rapport à 2015. Le nombre total de transactions (17 500) augmente de 9,1%. Cette progression est nette sur quelques segments comme celui des petites parcelles de 1 à 10 ha où le nombre, la surface et la valeur continuent de progresser. Cette forte activité est liée à la recherche d’un espace de loisirs ou d’un approvisionnement en bois de chauffage. …

… et un nombre toujours limité de forêts de plus de 100 ha

Le marché des forêts de plus de 100 ha non bâties reste stable avec, comme en 2015, 80 forêts pour une surface de 14 100 ha et une valeur en progression. Le nombre de transactions de biens de plus de 100 ha avec bâti progresse en 2016, avec une vingtaine de transactions supplémentaires par rapport à l’année précédente. Toutefois, le marché des biens de plus de 100 ha (130 transactions au total) est structurellement restreint et ne répond pas à la demande.

Le marché des forêts de 50 à 100 ha est également stable depuis 2014 (environ 200 transactions) et n’offre pas davantage d’opportunités aux acquéreurs potentiels. Les surfaces acquises par les personnes morales privées au plus haut depuis l’avant-crise financière En atteignant 43 300 ha en 2016, les acquisitions des personnes morales privées (agricoles, forestières, institutionnelles, etc.) retrouvent le niveau atteint avant la crise de 2008. Elles sont en hausse de 30% par rapport à 2015. Cette progression se manifeste aussi bien sur les biens forestiers de plus de 100 ha que de moins de 100 ha. Ceci confirme un intérêt certain des investisseurs institutionnels, que ce soit pour eux ou pour leur clientèle, de détenir des forêts qui sont des biens réels et produisent du bois, matériau d’avenir écologique et renouvelable

La synthèse de l’Indicateur 2017 du marché des forêts en France est accessibles via : www.forestiere-cdc.fr et www.safer.fr

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...