Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les joies inespérées de l’instabilité fiscale !

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Libre parole" d'Olivier Rozenfeld du 15 mai 2017  

Avec le printemps, vient le temps des mauvaises nouvelles fiscales : le deuxième tiers de l’impôt sur le revenu, le paiement de l’ISF mais pas seulement… Les bonnes surprises existent.

L’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir entraîne un audit du prélèvement à la source (PAS) et par suite son possible report de 1 an.

Or, nous avions averti les contribuables de l’obligation de raisonner en deux phases en 2017 au sens où il y avait les décisions certaines pouvant être prises dès le premier semestre et celles à différer au second semestre selon que la PAS soit mis en œuvre ou pas.

Avec cette nouvelle, les opérations patrimoniales de nature à créer une déduction du revenu pourraient retrouver leur plein effet. Le crédit d’impôt modernisation recouvrement (CIMR) ne viendrait plus annihiler les avantages fiscaux attendus par de telles initiatives.

Aussi, et dans l’hypothèse de ce report,  plus de questions à se poser :

- les travaux ne nécessitent plus de calculs savants, allez-y !
- procédez à des rachats de trimestres dans la perspective de votre retraite,
- souscrivez aux SCPI de déficit foncier,
- réactivez les pistes d’investissement en Monuments Historiques,
- abondez vos PERP et aux contrats Madelin.

Bref, ce serait le moment pour aller à la rencontre de son conseiller en vérifiant à cette occasion les fenêtres de tirs résiduelles dont vous pourriez profiter avant la mise en œuvre de la flat tax en particulier sur vos contrats d’assurance-vie.

Rendez-vous au mois de juillet, date à laquelle l’audit aura rendu son verdict.

Merci Monsieur Macron même si cela n’était pas votre objectif !

Retrouver les libres paroles d'Olivier Rozenfeld sur son blog via :
http://blog.fidroit.fr/blog-thematique-article/d%C3%A9bat

 

 

Lire la suite...


Articles en relation