Connexion
/ Inscription
Mon espace

ISF : il est temps de faire baisser la facture !

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Par Audrey Texier-Godet, Ingénieur Patrimonial chez Amplegest

Cette année comme les précédentes, vous aurez peut-être à déclarer à l’administration fiscale votre patrimoine pour acquitter le très controversé ISF. Et comme chaque année, vous aurez cette même question en tête : comment en diminuer le montant ? Deux solutions s’offrent à vous : diminuer la base taxable et/ou réduire le montant de l’impôt.


1/ Diminuer la base taxable

Vous pouvez évidemment investir dans des biens auxquels s’applique une exonération. Vos biens professionnels sont par nature entièrement exonérés, tout comme les œuvres d’art et les antiquités.

Il existe également des biens partiellement exonérés : votre résidence principale (avec une éventuelle décote supplémentaire dans le cas d’une détention en indivision) et les forêts bénéficient d’un abattement de respectivement 30 et 75% de leur valeur vénale au 31 décembre à la double condition que ces biens soient susceptibles d’aménagement ou d’exploitation pendant au moins 30 ans. D’autre part, les titres de sociétés bénéficiant d’un pacte Dutreil, et les titres de PME sont exonérés d’ISF aux trois quarts de leur valeur.

A ce jour, la base de l’ISF est calculée à partir de cet actif, diminué de vos dettes et de l’ISF théorique. Ce passif est constitué à partir des dettes concernant les éléments patrimoniaux présents à l’actif et les dettes fiscales.

Notons que Monsieur Macron a annoncé dans son programme des modifications visant l’assiette sur laquelle s’applique le barème de l’ISF. Il est donc envisageable qu’au cours de ce quinquennat, les valeurs mobilières ne soient plus prises en compte dans le calcul. Seule la part immobilière de votre patrimoine serait imposable sous la forme d’un Impôt sur la fortune immobilière (IFI), sans modification du barème, qui se substituerait à l’ISF.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


2/ Réduire l’impôt à acquitter en juin 2017 

Une fois la base de votre ISF optimisée, il est possible de faire des investissements ouvrant droit à des réductions sur le montant de l’impôt dû.

- Les dons faits aux fondations d’utilité publique et à certaines associations sont déductibles à 75% de leurs montants et dans la limite de 50 000€ par an ou 45 000€ si cette réduction est cumulée avec des réductions ISF-PME.

- L’investissement en direct dans des PME vous permet de déduire de votre ISF 50% du montant investi dans la limite annuelle de 45 000€.

- Cette même règle s’applique aussi aux achats de parts de FIP et de FCPI, mais le plafond pour ces investissements est abaissé à 18 000€.

http://www.amplegest.com 


Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Mark Rogers, Montanaro AM

3 questions à Mark Rogers, gérant des fonds Montanaro European Midcap Fund et back-up manager du Better World Fund Vous avez rejoint l'équipe de Montanaro il y a près de 5 ans. Quel est l'état d'esprit qui anime les équipes de gestion ? Chez Montanaro, rien n'est blanc ou noir, nous privilégions en permanence la nuance en misant sur l'innovation et la formation. Il s'agit pour nous d'une quête permanente de savoir-faire en matière de gestion. Ensuite, pour l'implémentation, c'est un...