Connexion
/ Inscription
Mon espace

ISF : il est temps de faire baisser la facture !

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Par Audrey Texier-Godet, Ingénieur Patrimonial chez Amplegest

Cette année comme les précédentes, vous aurez peut-être à déclarer à l’administration fiscale votre patrimoine pour acquitter le très controversé ISF. Et comme chaque année, vous aurez cette même question en tête : comment en diminuer le montant ? Deux solutions s’offrent à vous : diminuer la base taxable et/ou réduire le montant de l’impôt.


1/ Diminuer la base taxable

Vous pouvez évidemment investir dans des biens auxquels s’applique une exonération. Vos biens professionnels sont par nature entièrement exonérés, tout comme les œuvres d’art et les antiquités.

Il existe également des biens partiellement exonérés : votre résidence principale (avec une éventuelle décote supplémentaire dans le cas d’une détention en indivision) et les forêts bénéficient d’un abattement de respectivement 30 et 75% de leur valeur vénale au 31 décembre à la double condition que ces biens soient susceptibles d’aménagement ou d’exploitation pendant au moins 30 ans. D’autre part, les titres de sociétés bénéficiant d’un pacte Dutreil, et les titres de PME sont exonérés d’ISF aux trois quarts de leur valeur.

A ce jour, la base de l’ISF est calculée à partir de cet actif, diminué de vos dettes et de l’ISF théorique. Ce passif est constitué à partir des dettes concernant les éléments patrimoniaux présents à l’actif et les dettes fiscales.

Notons que Monsieur Macron a annoncé dans son programme des modifications visant l’assiette sur laquelle s’applique le barème de l’ISF. Il est donc envisageable qu’au cours de ce quinquennat, les valeurs mobilières ne soient plus prises en compte dans le calcul. Seule la part immobilière de votre patrimoine serait imposable sous la forme d’un Impôt sur la fortune immobilière (IFI), sans modification du barème, qui se substituerait à l’ISF.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 


2/ Réduire l’impôt à acquitter en juin 2017 

Une fois la base de votre ISF optimisée, il est possible de faire des investissements ouvrant droit à des réductions sur le montant de l’impôt dû.

- Les dons faits aux fondations d’utilité publique et à certaines associations sont déductibles à 75% de leurs montants et dans la limite de 50 000€ par an ou 45 000€ si cette réduction est cumulée avec des réductions ISF-PME.

- L’investissement en direct dans des PME vous permet de déduire de votre ISF 50% du montant investi dans la limite annuelle de 45 000€.

- Cette même règle s’applique aussi aux achats de parts de FIP et de FCPI, mais le plafond pour ces investissements est abaissé à 18 000€.

http://www.amplegest.com 


Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...