Connexion
/ Inscription
Mon espace

Fort rebond en mars sur les produits de Bourse

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon le dernier numéro d’Info Stat, rapport trimestriel de l’AFPDB, les échanges sur les produits de Bourse en France ont atteint 1,1 milliard d’€ avec près de 430 000 transactions sur les 3 premiers mois de l’année 2017. Ce volume est en ligne avec celui observé le trimestre précédent à -2,14%, marqué par une reprise de l’activité boursière.

Janvier et février ont été des mois plus calmes qu’à l’accoutumée dans des marchés actions poursuivant cependant leur ascension. Mars a connu une vive reprise une hausse de +28,4% des transactions. 76% des échanges se sont concentrés sur le marché d'Euronext et 24% via les systèmes directs de négociation reliant courtiers et émetteurs.

P/ Mémoire, tous les produits de Bourse, accessibles depuis sa banque ou son courtier habituel, se négocient aussi simplement qu’une action.


Retour en force des warrants et turbos

Sur les produits à effet de levier les échanges ont été particulièrement vigoureux en mars, les volumes franchissant à nouveau la barre des 400 M€ échangés.

Les transactions ont majoritairement porté sur les Turbos pour 52% et les Warrants 32%, respectivement en hausse de 3 et 4 points par rapport au trimestre précédent.

Les stratégies à effet de levier sur actions, pour 35% des volumes, ont gagné du terrain, une tendance habituelle dans un marché boursier haussier et plus directionnel.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Les actions aussi sur les produits d’investissement

Sur les produits d’investissements les échanges ont atteint 53,02 M€.

Les Bonus Cappés, utilisés pour obtenir une performance potentielle attrayante même si le sous-jacent stagne ou baisse modérément, ont attiré le plus d’intérêts avec près de 57% des volumes.

Les certificats 100%, utilisés pour diversifier une exposition et suivre pas à pas les variations de cours du sous-jacent, ont représenté 43% des transactions.

Sur ce segment les actions ont aussi été les sous-jacents phares avec 48% de parts de marché, devant les matières premières (or, pétrole…) à 32% et les indices à près de 17%.


Sur l’ensemble de ces instruments, les émetteurs ont poursuivi leurs efforts d’émission avec plus de 25 000 nouveaux produits. Les investisseurs disposent d’un large choix avec en moyenne 33 440 produits de Bourse.


* AFPDB : l’AssociationFrançaisedes Produits d'investissement de Détail et de Bourse regroupe les principaux établissements de crédits, émetteurs de ces produits en France.
http://afpdb.org/wp-content/uploads/2017/05/Afpdb_Newsletter-Avril-2017.pdf


Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...