Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les commentaires de State Street suite à la décision de la FED

Lee Ferridge, Directeur de la Stratégie Multi-Actifs de State Street Global Markets

 « Comme on s’y attendait largement, le FOMC n’a pas relevé ses taux directeurs lors de sa réunion de mai, tout en laissant la porte ouverte à une hausse en juin. Avant la réunion, le marché estimait la probabilité d’une hausse en juin à 60 %, un niveau peu susceptible de changer substantiellement après cette déclaration. Le plus important pour le FOMC dans les prochaines semaines sera de prendre en compte les données économiques aux États-Unis, mais aussi d’observer de près ce qui se passe à Washington, notamment les négociations concernant le programme de baisses d’impôt de la nouvelle administration. Si les données se confirment (ou mieux, s’améliorent encore) et que les chances d’un accord fiscal avant l’automne demeurent intactes, il est probable que le marché intègrera une hausse dans les cours en juin. Cette hausse serait la deuxième des trois relèvements de taux prévus par la Fed en 2017. »  

Antoine Lesné, Directeur de la Stratégie SPDR ETF de State Street Global Advisors

« Conformément aux attentes du marché pour cette réunion du FOMC, la Réserve fédérale américaine n’a pas augmenté ses taux directeurs pour cette fois. Les commentaires des membres du comité et les données économiques seront déterminants pour fixer le deuxième relèvement de taux en 2017. Celui-ci est attendu à l’occasion de leur prochaine réunion à la mi-juin. Il risque toutefois d’avoir lieu au milieu d’un calendrier politique chargé en Europe, et à la suite des négociations concernant le programme de baisses d’impôt envisagé aux États-Unis. C’est pourquoi, il est peut-être encore trop tôt pour prédire une hausse. Autre point important : les investisseurs surveillent les niveaux élevés des actions américaines et toute chute potentielle pourrait éventuellement influencer la décision de la Fed. En attendant, nous voyons les investisseurs suivre ce climat de resserrement de la politique et favoriser les expositions auxquelles une telle hausse des taux serait favorable, comme les obligations à taux variable. Les obligations convertibles se sont également avérées relativement performantes dans ces périodes de resserrement de la politique monétaire. »  

Lire la suite...


Articles en relation