Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les commentaires de State Street suite à la décision de la FED

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Lee Ferridge, Directeur de la Stratégie Multi-Actifs de State Street Global Markets

 « Comme on s’y attendait largement, le FOMC n’a pas relevé ses taux directeurs lors de sa réunion de mai, tout en laissant la porte ouverte à une hausse en juin. Avant la réunion, le marché estimait la probabilité d’une hausse en juin à 60 %, un niveau peu susceptible de changer substantiellement après cette déclaration. Le plus important pour le FOMC dans les prochaines semaines sera de prendre en compte les données économiques aux États-Unis, mais aussi d’observer de près ce qui se passe à Washington, notamment les négociations concernant le programme de baisses d’impôt de la nouvelle administration. Si les données se confirment (ou mieux, s’améliorent encore) et que les chances d’un accord fiscal avant l’automne demeurent intactes, il est probable que le marché intègrera une hausse dans les cours en juin. Cette hausse serait la deuxième des trois relèvements de taux prévus par la Fed en 2017. »  

Antoine Lesné, Directeur de la Stratégie SPDR ETF de State Street Global Advisors

« Conformément aux attentes du marché pour cette réunion du FOMC, la Réserve fédérale américaine n’a pas augmenté ses taux directeurs pour cette fois. Les commentaires des membres du comité et les données économiques seront déterminants pour fixer le deuxième relèvement de taux en 2017. Celui-ci est attendu à l’occasion de leur prochaine réunion à la mi-juin. Il risque toutefois d’avoir lieu au milieu d’un calendrier politique chargé en Europe, et à la suite des négociations concernant le programme de baisses d’impôt envisagé aux États-Unis. C’est pourquoi, il est peut-être encore trop tôt pour prédire une hausse. Autre point important : les investisseurs surveillent les niveaux élevés des actions américaines et toute chute potentielle pourrait éventuellement influencer la décision de la Fed. En attendant, nous voyons les investisseurs suivre ce climat de resserrement de la politique et favoriser les expositions auxquelles une telle hausse des taux serait favorable, comme les obligations à taux variable. Les obligations convertibles se sont également avérées relativement performantes dans ces périodes de resserrement de la politique monétaire. »  

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...