Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le marché du High Yield européen continue d’offrir des opportunités

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Mabrouk Chetouane, responsable de la Recherche et de la Stratégie et Michel Zatarain gérant crédit Investment Grade et High Yield, tous deux chez BFT IM

A l’occasion du lancement du fonds à échéance d’obligations à haut rendement BFT Sélection Rendement 2024, les experts de BFT IM détaillent l’attractivité de ce segment du marché obligataire, dans un contexte de remontée graduelle des taux en Europe.

On constate empiriquement que durant les phases d’expansion économique les obligations High Yield (HY) ont tendance à surperformer les placements en obligations publiques. Dans quelle phase du cycle se positionne la zone euro ?
Les éléments dont nous disposons renforcent notre conviction d’un contexte économique européen qui devrait rester porteur à court comme à moyen terme. Cette amélioration conjoncturelle, confirmée par toutes les enquêtes de confiance (service, industrie, consommateurs) touche les principaux pays de la zone euro. « La profitabilité des sociétés non financières s’améliore de manière significative. Or il subsiste un important retard d’investissement par rapport à leurs homologues américains. Par conséquent, les entreprises européennes devraient continuer de s’endetter tout en recourant davantage au financement obligataire », explique Mabrouk Chetouane. Les entreprises européennes étant de moins en moins réticentes à se financer sur les marchés, la désintermédiation bancaire poursuit sa progression. Ce contexte est donc de nature à soutenir la performance des placements en obligations High Yield.

Par ailleurs, les mesures non-conventionnelles mises en place par la BCE continuent d’influencer la gamme des taux d’intérêt. Sur la période récente elle s’est montrée plus proactive sur la sur la partie courte de la courbe des taux. Avec un bilan qui devrait atteindre 4 500 Mds€ la BCE va très progressivement s’orienter vers un « tapering » (réduction du programme d’achat d’actifs). La question du calendrier de la BCE devient alors déterminante pour les investisseurs obligataires. Alors que le point bas sur le taux souverain à 10 ans avait été atteint en juillet 2012 aux Etats-Unis, il n’a été touché qu’en septembre 2016 dans la zone euro. De manière générale, on observe un décalage comparable (environ 4 ans) pour plusieurs variables comme le taux de chômage ou le taux de change. Le « tapering » n’interviendrait donc qu’en 2018 et la normalisation des taux de la banque centrale dans la foulée, soit 2019. Pour l’heure, le montant moyen des achats hebdomadaires d’actifs réalisés par la BCE dans le cadre du programme CSPP n’a pas faibli en dépit de la réduction du montant des achats, effective depuis le mois d’avril. D’ici la fin de l’année, l’Institution de Francfort devrait ainsi détenir près de 17% de l’univers éligible au CSPP.


73% des obligations HY libellées en euro notées BB

Cette politique active de la BCE n’a pas entraîné une hausse significative des nouvelles émissions sur le marché du High Yield et les encours de ce marché se sont stabilisés au cours de ces derniers trimestres. L’offre nette a même été négative en 2016 et devrait rester proche de zéro cette année. Pourtant, les émetteurs sur le marché High Yield Euro continuent d’offrir des rendements attractifs et affichent des fondamentaux de crédit stables. C’est sur ce compartiment du marché obligataire que les opportunités sont les plus nombreuses pour un investisseur, alors que les entreprises européennes présentes sur le marché High Yield sont globalement peu endettées par rapport aux sociétés américaines occupant le même segment.

Les entreprises qui émettent sur le marché High Yield viennent principalement refinancer de la dette existante et réduire leurs coûts de financement. Le marché HY Euro - 300 Mds€ - est globalement plus défensif que son équivalent américain – 1 300 Mds€-. Ainsi, 73% des obligations sont notées BB sur le marché HY Euro contre seulement 49% aux Etats-Unis. Par ailleurs, le taux de défaut, indicateur fondamental du marché HY, se limite actuellement à 2% sur le marché euro et cette tendance devrait perdurer au cours des prochains mois, tandis qu’il avoisine plutôt 6% aux Etats-Unis.

Dans le contexte de remontée très graduelle des taux, le marché du High Yield Euro va continuer d’offrir des opportunités. Il procure un rendement moyen de 3,1%, qui demeure relativement intéressant par rapport au rendement observé sur le marché Investment Grade à 1%et celui du taux sans risque souverain allemand à -0,3% à 5 ans. « Le marché des obligations High Yield libellées en euro est en pleine expansion avec une progression constatée de 300% au cours des 10 dernières années. Les taux de rendements restent attractifs, aussi bien pour le segment BB à 2,66% que pour le segment B à 5,40% », précise Michel Zatarain, gérant obligataire.

https://www.bft-im.fr

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants s'attendent à un bon millésime boursier 2019 Comme soulagés par le rebond des marchés de début d'année, les gestionnaires d'actifs financiers redoublent d'ardeur dans la diffusion de commentaires de marché et de prises de position. D'où il ressort que la politique et les banques centrales mènent le bal. L'ambiance est plutôt à l'optimisme. Reflation financière La Réserve fédérale américaine a donné un nouveau coup de pouce à l'humeur du marché en annonçant son intention de freiner...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...