Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Pictet se positionne sur l’essor de la dette privée émergente

Les obligations bien notées (investment grade) émergentes rapportent près de deux fois plus que leurs homologues américaines. « Soit les agences se trompent, soit les marchés sont considérés comme trop petits, soit les investisseurs n’osent pas s’y aventurer ». C’est le constat d’Alain-Nsiona Defise, venu de Londres pour présenter Pictet-Emerging Corporate Bonds. Le marché de la dette d’entreprises émergentes en dollar pèse tout de même 800 milliards de dollars, ce qui se compare à la taille du marché du high yield aux Etats-Unis. S’il est estimé à 200 milliards de dollars par an, le montant des émissions primaires a, l’an dernier, porté sur 300 milliards de dollars.

Les taux de défaut et de recouvrement de ce type d’obligations ne sont, en outre, pas plus élevés qu’ailleurs. « Nous disposons de possibilités de remplacement et de diversification accrues, fait observer le gérant. La demande est considérable, sans même parler des emprunts libellés en devises locales. Les entreprises des marchés émergents, ajoute-t-il encore, sont moins endettées que les entreprises des pays développés. »

M. L.

 

Découvrez le fonds Pictet à suivre et notre avis sur cette classe d'actifs dans le Bas de Laine d'Esteval 243, à paraître le 5 février 2013.

Lire la suite...


Articles en relation