Connexion
/ Inscription
Mon espace

Aviva Investors prévoit un retour en force des fondamentaux sur les marchés internationaux

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le retour à la normale est en cours pour l’économie mondiale et les marchés financiers, selon le dernier rapport trimestriel « House View » d’Aviva Investors. La fin de l’ère des politiques monétaires extrêmement accommodantes, qui a suivi la crise financière mondiale, approche ce qui permettra aux fondamentaux de regagner une plus grande influence sur les prix des actifs.

La FED, qui a relevé ses taux à 3 reprises depuis décembre 2015, envisage 2 hausses supplémentaires cette année, ainsi que 3 autres en 2018. De leur côté, la BCE et la Banque du Japon pourraient envisager, elles aussi, de mettre fin à leurs politiques d’assouplissement quantitatif et de taux d’intérêts négatifs, dans le sillage de l’amélioration de leurs économies respectives.

Le PIB mondial pourrait augmenter d’environ 3,5% cette année, soit le taux de croissance le plus élevé depuis 2011. Une croissance supérieure au potentiel devrait exercer une pression à la hausse sur les salaires et l’inflation sous-jacente, en particulier dans les grandes économies. Les prévisions à plus long terme en matière d’inflation sont revenues à des niveaux proches de ceux précédant la crise. « Près de dix ans après le début de la crise financière mondiale, les fondamentaux s’améliorent enfin et les investisseurs commencent à prendre en compte l’évolution positive de la conjoncture économique » a déclaréIan Pizer, Responsable de la stratégie d’investissement d’Aviva Investors.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

L’accélération de la croissance mondiale devrait avoir un effet positif sur les bénéfices des entreprises, mais la hausse de l’inflation pourrait s’avérer néfaste pour les marchés obligataires américains et européens. Nous préférons être exposés aux actions, plutôt qu’à la duration obligataire, tout en faisant preuve de sélectivité entre les classes d’actifs et les différentes zones géographiques.
Le cours des actions américaines devrait refléter une amélioration des perspectives de croissance. La perspective d’une relance budgétaire devrait également favoriser les bénéfices des entreprises et accélérer l’ajustement des valorisations.

En termes de valorisation, les actions européennes sont toutefois plus attractives que leurs homologues américaines. Les obligations souveraines et le crédit en zone euro offrent un profil risque/rendement plus faible. De son côté, le Royaume-Uni est mis sous pression par les négociations liées au « Brexit ». Nous anticipons un risque de baisse sur les actions et obligations britanniques, sur lesquelles nous restons sous-pondérés. Nous sommes neutres sur la livre sterling.

Les obligations et les actions des marchés émergents devraient bien se comporter à mesure que les fondamentaux reviennent sur le devant de la scène. En termes de valorisation, la dette émergente en devises locales nous paraît beaucoup plus attractive que la dette en devise forte.

Retrouver l’intégralité de la « House View » d’Aviva Investors, version anglaise, via :
https://www.avivainvestors.com/en-gb/adviser/house-view--q2-2017.html

 

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...