Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Indice mondial de confiance des investisseurs augmente de 4,2 points à 95,4 en mars

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Publié parState Street Global Exchange, l’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 95,4 en mars, en hausse de 4,2 points par rapport au niveau de 91,2 (en données corrigées) enregistré en février.

En Europe, l’indice enregistre une hausse de 11,9 points à 95 par rapport au niveau de 83,1 (en données corrigées) relevé en février.

En Asie, l’indice s’affiche également en hausse de 104,3 à 109,6.

En Amérique du Nord, l’indice s’inscrit en repli de 0,3 points de 91,9 à 91,6.

« Aux États-Unis, les investisseurs font preuve de grande prudence compte tenu de la forte montée du marché des actions depuis le début de l’année » commente Ken Froot de State Street Associates « La fin des taux d’intérêt historiquement bas et le retrait de la politique monétaire que cela représente est un événement sans précédent pour les investisseurs. Il est donc naturel qu’une politique aussi extrême soit remise en cause. »

« Après le repli observé le mois dernier, la confiance des investisseurs en Europe a effectué un revirement en mars, l’indice gagnant depuis 11,9 points » ajoute Rajeev Bhargava, Managing Director et Directeur de la recherche sur le comportement des investisseurs chez State Street Associates. « Le relâchement des tensions politiques dans la région suite aux élections néerlandaises, et le dynamisme continu de la croissance dont témoignent plusieurs indicateurs économiques positifs, semblent avoir contribué à un esprit plus constructif de la part des investisseurs. »

Des informations supplémentaires sur l’indice « State Street Investor Confidence Index » sont disponibles via :
http://www.statestreet.com/investorconfidenceindex/index.html.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...