Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

47% de croissance en 3 ans pour les fonds verts européens

Publiée par Novethic, cette étude réalisée avec le soutien de l’ADEME, analyse les tendances du marché européen des fonds verts.

 

Le centre de recherche a passé en revue un panel de 165 fonds qui investissent dans des entreprises dont l’activité présente un bénéfice environnemental (gestion de l’eau, énergies renouvelables, etc). Distribués dans 16 pays différents, ils pèsent 22 Mds€ et affichent une croissance de +47% ces trois dernières années. L’étude analyse leurs thématiques environnementales, les entreprises sélectionnées dans les portefeuilles et les facteurs d’attractivité de ce type de placements.


Les investisseurs plébiscitent les fonds plus verts que verts

Les fonds environnementaux avec un positionnement marketing en lien avec leur stratégie d’investissement qui affichent des objectifs environnementaux clairs attirent massivement les investisseurs. Ces fonds appelés « Dark green » - vert foncé - dans l’étude ont vu leurs encours bondir de +64% en 3 ans. À l’inverse, les encours des fonds dits « Light green », aux couleurs plus pâles, parce qu’il y a un décalage entre leur positionnement  marketing  et la composition de leurs portefeuille, n’ont augmenté eux que de 26%. Les performances des deux catégories de fonds sont pourtant similaires.

L’eau, qui est le thème environnemental dominant, représente près de 40% du marché avec 8,3 Mds€ d’encours. Même si les volumes investis sont plus modestes, on note aussi un engouement important pour les fonds climat à +11,2% et low carbon à +24,8%.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Focus sur les dynamiques française, allemande, suédoise et néerlandaise

L’étude propose également une analyse spécifique des mécanismes innovants mis en œuvre dans 4 pays où les investissements environnementaux sont dynamiques :
- En France : l’article 173 de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte (LTECV) instituant un reporting climat pour les investisseurs, et le Label TEEC pour les fonds verts, dont Novethic est auditeur, stimulent le marché ;
- En Allemagne : les livrets obligataires, les produits d’épargne verts et le dispositif de transition énergétique Energiewende créent un contexte porteur ;
- En Suède : un système de retraites donnant accès aux fonds environnementaux, le développement de standards de transparence se conjuguent à un projet d’écolabel nordique pour les fonds d’investissement.
- Aux Pays-Bas : une fiscalité avantageuse et l’implication des institutionnels stimulée par la société civile jouent ce rôle ;

Accéder à l’intégralité de l’étude :
http://www.novethic.fr/fileadmin/user_upload/tx_ausynovethicetudes/pdf_syntheses/Etude-fonds-verts-Novethic-Ademe-2017.pdf

 

Lire la suite...


Articles en relation