Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le retour de l'inflation favorable au Pricing power

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le point de vue de Gérard Moulin, Gérant Pole actions européennes

La période de reflation globale qui s’ouvre est favorable aux valeurs disposant de la capacité d’imposer leurs prix. Ces entreprises qui ne subissent pas leur environnement concurrentiel auront seules les moyens d’améliorer leurs marges.

Pendant des années le monde a vécu sous la menace de la déflation. Cette diminution durable et générale des prix et des actifs a des conséquences néfastes sur les économies, les entrainant dans une spirale négative dont il est difficile de sortir. Ce risque est, fort heureusement, en train de s’estomper dans les principales zones mondiales.

La Chine se trouve aujourd’hui en pleine transformation de son modèle économique, avec une croissance plus domestique liée à l’émergence progressive d’une classe moyenne disposant de pouvoir d’achat, et grâce au renforcement des services au détriment d’un secteur manufacturier déclinant. La Chine est dès lors de moins en moins exportatrice de déflation au travers de son industrie.

Les Etats-Unis voient leurs prix à la consommation hors énergie et alimentation remonter petit à petit depuis début 2016, alors qu’ils baissaient depuis quatre ans.

En Europe également, on assiste à un mouvement identique, même s’il est plus récent et plus modeste pour le moment.

Enfin le Japon, pays déflationniste numéro un depuis 30 ans, semble sortir lui aussi de cette situation néfaste.

Cette nouvelle donne est cohérente avec la reprise économique mondiale en accélération. Nous sommes désormais entrés dans une période de reflation globale, qui va créer un fossé entre les entreprises qui parviendront à faire progresser leurs marges et celles qui, contraintes par l’augmentation des coûts et par une concurrence forte, ne le pourront pas. C’est une excellente nouvelle pour les valeurs disposant de Pricing Power !

Beaucoup d’entreprises parviennent tout juste à adapter leurs prix pour suivre l’inflation, ce qui n’est déjà pas si mal, mais cela ne leur permet pas d’améliorer leurs marges. Seules les sociétés qui disposent d’un savoir-faire discriminant (Valeo, Brembo…), d’un avantage compétitif décisif (Orpea, Airbus…), d’une marque incontournable (Ferragamo, Ferrari…) ou de toute autre barrière à l’entrée insurmontable pour la concurrence, auront ce pouvoir dans la période à venir. Ces sociétés et ces thématiques sont l’ADN du fonds Amplegest Pricing Power.

En période de déflation les valeurs disposant de Pricing Power parviennent à se prémunir des pressions tarifaires de leurs clients. Désormais elles vont pouvoir s’affranchir du cycle économique et révéler leur capacité d’adaptation aux mutations de leur époque. Le Pricing Power n’est pas une thématique à privilégier dans certaines circonstances économiques. C’est un véhicule tout terrain.

Depuis plus de 10 ans des secteurs entiers subissent une pression continue sur leurs prix. La grande distribution ou les télécoms, par exemple, ont beaucoup souffert. Ces secteurs ou ces sociétés ne pourront pas regagner le terrain perdu avec la reflation qui s’annonce. Elles ne disposent en effet plus d’un rapport de force favorable face à leurs clients. Elles ont perdu la main…

Le monde d’aujourd’hui est de plus en plus complexe. Les sociétés gagnantes choisissent leur environnement plutôt que de le subir. La part de recherche et développement dans leur CA, la proportion d’ingénieurs dans leur masse salariale, la parfaite connaissance de leur marché, leur matrice intelligente « produits/pays », sont autant de moyens pour les groupes de parvenir à cet objectif. Pour les entreprises gagnantes la reflation n’est qu’une nouvelle période, sans conséquences néfastes pour elles.

http://www.amplegest.com/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....