Connexion
/ Inscription
Mon espace

La collecte des FCPI et FIP enregistrent une reprise continue depuis 4 ans

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

L’AFG* et l’AFIC** publient les résultats de l’enquête annuelle sur le niveau et la nature de la collecte réalisée par les gestionnaires de FCPI et de FIP, instruments dédiés au financement des entreprises innovantes et des PME régionales.

Indispensables en effet au financement des entreprises innovantes et de proximité, la collecte des FCPI et des FIP 2016 enregistre une reprise continue depuis 4 ans avec 967 millions € levés en 2016 auprès de 114 000 souscripteurs particuliers

1/ La collecte

Globale : 967 millions € contre 861 millions € en 2015, soit +12% et 1 180 millions € en 2008, soit -18%. Ces 967 millions € se répartissent en 783 millions pour les fonds créés en 2016 et 184 millions pour les fonds créés en 2015.

IR - ISF : la collecte des fonds au titre de la réduction d’impôt sur le revenu s’établit à 451 millions €, soit +8% v/2015 et celle des fonds au titre de la réduction d’impôt sur la fortune à 516 millions €, soit -16% v/2015. Des montants en progression depuis 2013 mais inférieurs à ceux de 2008 = fonds IR : -23% 2016/2008 ; fonds ISF : -13% 2016/2008.

FIP – FCPI : le redressement des levées observé depuis 2013 se poursuit à des rythmes différents selon qu’il s’agit des FIP, qui ont levé 557 millions € en 2016, un niveau qui n’est plus inférieur que de 5% à celui de 2008, ou des FCPI qui, avec 410 millions €, restent 31% en dessous du montant de 2008.


2/ Le nombre de souscripteurs croit, le montant moyen de souscription se stabilise

En 2016, 114 000 particuliers ont souscrit à des FCPI et/ou à des FIP, un nombre en nette progression de +15% par rapport à 2015, mais inférieur de 21% par rapport aux 145 000 souscripteurs de 2008. Le montant moyen des souscriptions affiche une relative stabilité à 8 500€, soit -3%/2015).

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

3/ Une offre qui continue à se concentrer

73 fonds ont levé des capitaux en 2016 : les FIP représentent 62% des fonds et 58%de la collecte (45 FIP, 557 M€), les FCPI 38% des fonds et 42% de la collecte (28 FCPI, 410M€). Le nombre total de fonds est en repli par rapport aux années 2009-2012.


4/ Une taille moyenne des véhicules en hausse

La taille moyenne des FIP est de 12,4 millions €, et celle des FCPI de 14,6 millions €, des niveaux records.


5/ Des instruments qui remplissent leur objectif de financement de l’innovation et de proximité

87% des investissements des FCPI sont concentrés sur des entreprises des secteurs d’avenir : le numérique, les biotechnologies, les télécoms et la transition énergétique. Les FIP couvrent 12 régions françaises, en particulier le long de l’axe Ile-de-France, Bourgogne-Franche Comté, Rhône-Alpes-Auvergne, PACA.

A l’occasion de la publication de ces résultats, Olivier Millet, Président de l’AFIC, a déclaré : « Afin d’accompagner les défis spécifiques au financement de l’innovation en France, l’AFIC milite pour accroître le niveau de réduction d'impôt attaché aux FIP et aux FCPI afin que les particuliers puissent participer plus largement à la croissance d’entreprises innovantes et de proximité. L’AFIC en a fait l’une de ses 16 propositions présentées aux équipes de campagne des candidats à la présidentielle. »

L’AFG, dans son livre blanc sur le financement des PME qui sortira prochainement, prône que le financement des PME françaises bénéficie du statut de « cause nationale ». Christophe Bavière, en charge de la mission transverse « Financement des PME/ETI » de l’AFG et président de son comité technique « Capital investissement » déclare que « le montant investi via les FCPI et les FIP dans les PME n’est pas suffisant pour répondre à l'ambition de notre place, de devenir la première en Europe pour le financement des PME. Les FCPI et les FIP doivent être dynamisés notamment en relevant le taux de réduction d’impôt sur le revenu et en sortant cette incitation du plafond des 10 000€. »

*AFG : Association Française de la Gestion financière : www.afg.asso.fr

**AFIC : Association Française des Investisseurs pour la Croissance : http://www.afic.asso.fr/

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...