Connexion
/ Inscription
Mon espace

Présidence Donald Trump : les investisseurs sont-ils devenus trop optimistes ?

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le point de vue de Stephen Mitchell, responsable de la stratégies actions internationales chez Jupiter AM

" Je pense que les investisseurs restent d’une manière générale prudents quant à l’impact potentiel de la présidence de Donald Trump, étant soit frustrés soit rassurés par les fameux « pouvoirs et contrepouvoirs » du système politique américain qui impliquent que les trois organes du pouvoir ont leur mot à dire sur les mesures que Donald Trump peut implémenter.

Les planètes semblent être alignées concernant le rapatriement des liquidités off-shore et certaines baisses d’impôt sur les sociétés, mais la taille de la dette américaine est telle que Donald Trump ne pourra vraisemblablement pas faire tout ce qu’il envisageait. Il trouvera une oreille attentive sur l’assouplissement de la réglementation, notamment dans le secteur financier, mais concernant les infrastructures, les cycles de planification sont très lents, et je pense que les investisseurs se sont un peu trop réjouis à l’avance.

D’une manière générale, Donald Trump a renforcé la confiance des investisseurs, faisant pression sur les entreprises pour qu’elles créent des emplois, ce qu’on peut considérer comme un procédé auto-réalisateur. Un des ingrédients importants qui avait manqué à la reprise post-2009 était l’investissement des entreprises, du fait d’un manque de confiance. Aujourd’hui, à en croire les banques américaines, leurs clients sont plus enclins à investir. Enfin, il faut surveillez la courbe des taux - si elle continue de se pentifier, c’est parce que les investisseurs pensent qu’il peut y arriver."

http://www.jupiteram.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...