Connexion
/ Inscription
Mon espace

Protectionnisme et « dé-mondialisation », de nouveaux enjeux pour les investisseurs

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Extrait des commentaires de Nordea AM

Une croissance atone et une redistribution inégale des bénéfices de la mondialisation ont préparé le terrain à la montée du populisme. C’est ainsi que plusieurs pays ont déjà pris le virage du protectionnisme.

Le protectionnisme contribue à la dé-mondialisation et fragilise les échanges internationaux. En favorisant la production nationale, la politique économique de la nouvelle administration américaine est un parfait exemple de cette évolution.

Compte tenu de leur forte exposition aux ventes domestiques, les actions de petite capitalisation recèlent un formidable gisement d’opportunités pour les investisseurs.

__________

Citations 

« La remise en cause de la mondialisation n’est pas simplement superficielle et temporaire, elle est plus profonde, ce qui signifie que les thuriféraires de l’économie de marché et du libre-échange ont un sérieux défi à relever. »

« La politique pro-croissance défendue par la nouvelle administration américaine a été bien accueillie par les marchés actions. De ce fait, le segment des sociétés de petite capitalisation semble un choix pertinent, en raison de leur plus forte exposition aux ventes domestiques, en comparaison avec leurs homologues de grande capitalisation. »

www.nordea.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation