Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les clignotants de l’économie française sont au vert »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Mabrouk Chetouane, responsable de la Recherche et de la Stratégie chez BFT Investment Managers

Après un 2ème semestre 2016 difficile pour l’économie française, l’année 2017 s’annonce sous de meilleurs auspices. La confiance des ménages et l’investissement des entreprises sont repartis à la hausse.
En 2016, la croissance française a été soumise à des vents contraires au 2ème - croissance nulle - et 3ème  trimestre à +0,2%. En cause, l’anémie de la consommation des ménages alors qu’il s’agit structurellement d’un facteur de soutien à la croissance.
Le solde de la balance courante a continué de plonger jusqu’en octobre avant de se reprendre légèrement en fin d’année. Si la France continue malgré tout d’attirer les investisseurs étrangers, la croissance des échanges mondiaux a subi un ralentissement provisoire l’an dernier qui n’a pas vocation à perdurer en 2017. L’embellie attendue sur le commerce mondial devrait in fine profiter à la France.
En revanche, l’incertitude politique  devrait remonter avec la perspective de l’élection présidentielle et la remise en cause éventuelle de mesures fiscales destinées à attirer les investisseurs. Mais les clignotants de l’économie française devraient rester au vert malgré tout. La situation des ménages s’améliore. Sur le marché du travail, le rythme des créations d’emplois est dynamique et le nombre de chômeurs continue de diminuer.

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

La confiance des ménages en hausse

Au final, nous pensons que la croissance va continuer d’accélérer au cours des prochains trimestres. Les enquêtes de confiance sur les ménages réalisées par l’INSEE (indicateur de confiance et intentions d’achat) sont orientées à la hausse. Ainsi, les immatriculations d’automobiles ressortent en progression depuis deux ans sur le marché français. Cette hausse de la demande laisse penser que la croissance de la production va continuer de progresser et dynamiser la demande globale en biens d’équipement. Avec un taux d’épargne constant autour de 14%, ces indicateurs positifs devraient faire repartir à la hausse la consommation des ménages en France. D’autant que les conditions financières restent extrêmement favorables afin de permettre aux ménages de s’endetter à moindre frais.

Secteur clé de l’économie française, l’immobilier connaît une embellie salutaire. Les perspectives de mises en chantier ne sont plus en diminution d’un trimestre sur l’autre comme c’était le cas depuis 2011. Par effet de contagion, l’amélioration de cet indicateur devrait avoir des répercussions positives sur l’ensemble de l’économie.

Par ailleurs, on observe une diminution constante du nombre de faillites enregistrées dans l’industrie et la construction depuis 2015. Les entreprises accompagnent ce mouvement et voient leur taux de profit repartir à la hausse. Elles ont repris leurs investissements et cette tendance devrait se poursuivre en 2017.

https://www.bft-im.fr/?nr=1

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...