Connexion
/ Inscription
Mon espace

La fiscalité de l'assurance-vie moins bonne que celle du PEE, ...

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

... même en cas de succession, dans certains cas.

Depuis des décennies, on nous explique que la fiscalité de l'assurance vie est imbattable. Or, la fiscalité des contrats d’assurance-vie applicable en cas de succession est devenue beaucoup moins favorable depuis le 30 juin 2014. En effet le seuil de la dernière tranche a été abaissé de 902 838€ à 700 000, et son taux a été remonté de 25 à 31,75%.
Prenons l’exemple, sur la base du barème en vigueur en 2016, d’un contribuable dont l’actif successoral par ayant-droit hors assurance-vie est compris entre 15 932€ et 552 324€. La situation dépendra de ses avoirs en assurance vie.


Si, par ayant-droit :

- ils sont inférieurs à 152 500€, il a intérêt à choisir l’assurance-vie (1- case blanche du tableau*) car le taux de l’assurance vie est de 0% contre 20% hors assurance vie ;
- s’ils sont compris entre 152 500€ et 852 500€, la fiscalité est équivalente dans son PEE ou son assurance-vie avec un taux de 20% (2 - case bleue du tableau*)
- s’ils sont supérieurs à 852 500€, le PEE est plus attractif avec un taux de 20% contre 31,75% en assurance vie (3 - case verte du tableau*).

*Via le lien ci-dessous, accéder au tableau correspondant :
https://www.eres-group.com/actualites/fiscalite-de-lassurance-vie-bonne-celle-pee-meme-cas-de-succession-certains-cas/


Pour poursuivre l’analyse, il faut comparer la fiscalité en cas de rachat.
Là en revanche, la fiscalité du PEE est toujours plus favorable puisque les plus-values sont exonérées d’impôt sur le revenu, contrairement à l’assurance-vie* qui subit un prélèvement de 35% entre 0 et 4 ans, 15% entre 4 et 8 ans et 7,5% au-delà de 8 ans, après abattement de 4 600€.

Si on revient à notre exemple (2 case bleue), avoirs en assurance-vie par ayant-droit compris entre 152 500 et 852 500€ et avoirs hors assurance-vie par ayant droit compris entre 15 932 à 552 324€,  le PEE sera donc préférable puisqu’identique en termes de succession et plus favorable en cas de rachat.

Enfin il faut tenir compte des frais de chaque produit. Sur ce point, le PEE sera loin devant car on sait que les frais en assurance vie sont nettement plus élevés, notamment à cause des frais de gestion du contrat qui n’existent pas dans le PEE puisque c’est l’entreprise qui paie les frais administratifs.

Conclusion, l’assurance vie est peut-être l’épargne préférée des Français mais aujourd’hui elle n’est pas toujours, loin s’en faut, la solution la plus intéressante fiscalement, y compris en tenant compte de la fiscalité sur les successions.

* Contrats ouverts à partir de 1990


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Emergence sélectionne Inocap Gestion pour son 18ème investissement

Le fonds d'accélération de Place Emergence apporte son soutien au monde des PME et ETI innovantes à forte croissance et alloue 50 M€ au fonds Quadrige Europe Midcaps, géré par Inocap Gestion. Lancé en décembre 2015, Quadrige Europe Midcaps a pour objectif de rechercher une performance supérieure à l'indice Stoxx Europe Ex UK Small dividendes réinvestis sur une période recommandée de placement d'au moins 5 ans grâce à une sélection d'entreprises européennes qui placent l'innovation au cœur de...