Connexion
/ Inscription
Mon espace
ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

5 bonnes surprises que peuvent réserver les marchés 2017

L’équipe de Legg Mason publie le 1er épisode d’une série des 5 bonnes surprises que peuvent réserver les marchés 2017

 

En 2016, les choses ne se sont pas toujours déroulées conformément aux prévisions. Le résultat de l’élection présidentielle américaine, le vote en faveur du Brexit et le rétropédalage de la Fed sur le relèvement des taux sont autant d’événements qui ont pris les investisseurs de court.
En dépit de ces évènements, les craintes de volatilité se sont finalement révélées infondées. Certaines classes d’actifs ont enregistré des gains importants - au mépris du pessimisme ambiant -, prouvant ainsi l’existence d’opportunités malgré de nombreux risques réels.

Dans ce contexte, nous avons demandé à nos gérants leurs prévisions sur ce qui se passerait si 2017 prenait le bon tournant...


Épisode 1 – Le juste milieu : des taux et une croissance équilibrés

Les anticipations d’inflation ont été revues à la hausse dans le sillage de l’élection américaine. Cette tendance pourrait ouvrir la voie à des taux d’intérêt plus élevés que prévu qui, à leur tour, pourraient freiner la croissance. Existe-t-il un juste milieu qui formerait un scénario idéal pour les marchés ?

Les inquiétudes entourant 2017 sont claires : l’inflation pourrait amorcer une spirale ascendante à la suite de l’augmentation des dépenses publiques par Washington, couplée à d’éventuelles réductions d’impôt, et alourdir la dette qui atteint déjà 19 000 Mds$. En dehors des États-Unis, l’échec des dépenses massives et de la politique monétaire expansionniste au Japon visant à relancer la croissance pourrait perdurer et nuire à l’avenir du pays. Le système financier de la Chine pourrait rencontrer des difficultés à assimiler un marché en croissance de la dette en devises locales.

Mais qu’en serait-il si les taux, les politiques et la croissance s’inscrivaient dans un cercle vertueux - et non vicieux ? Les actions américaines reflèteraient peut-être alors à juste titre la probabilité d’un avenir prometteur avec une amélioration continue des bénéfices, tandis que l’inflation en résultant pourrait exprimer la recrudescence d’une demande supérieure à  l’offre, un changement salutaire pour les entreprises.

Lire, en version anglaise, la suite des perspectives des gérants de Legg Mason, par classes d’actifs, via : https://ww2.leggmason.com/annualoutlook/ 


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation