Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les « marchés frontières », une large palette de choix pour les investisseurs en quête de rendements

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Le Credit Suisse Research Institute publie « The Next Frontier », un rapport qui explore les opportunités d’investissement dans les marchés dits « frontières » (« frontier markets ») et lance le groupe « Credit Suisse Frontier Markets » (CS FM) composé de 30 pays*.

Le CS FM représente :

- 16% de la population mondiale,

- occupe 12% de la surface terrestre,

- génère 5% de l’activité économique mondiale…

…. mais seulement 0,5% de la capitalisation boursière mondiale.

Alors que les économies des pays émergents dits « classiques » deviennent de plus en plus matures, avec notamment des BRICS qui s’essoufflent, le Credit Suisse Research Institute recommande de s’intéresser à un groupe de 30 pays*. Sélectionnés pour leur croissance et leur démographie fortes, leur fort potentiel de gains de productivité, une gouvernance qui s’améliore, leur capacité à profiter du libre-échange, leur potentiel vis-à-vis des marchés boursiers et leurs valorisations attractives, ce groupe de pays représente collectivement 3 700 Mds$ de PIB, soit l’équivalent de 15% des 24 400 Mds$ de PIB générés par les marchés émergents.

« La classe d’actifs des marchés frontières est sous-représentée tant pour les obligations que pour les actions alors qu’elle offre aux investisseurs un couple rendement-risque attractif et des possibilités de diversification de portefeuilles. Les principaux facteurs à prendre en considération sont la démographie, les dynamiques d’urbanisation ainsi que la qualité de la gouvernance », commenteAlexander Redman, co-auteur de ce rapport et Head of Global Emerging Market Equity Strategy and Emerging EMEA Equity Stategy, au sein de l’équipe du Credit Suisse European Research :

A l’intérieur de ce groupe de 30 pays, le Credit Suisse Research Institute en distingue particulièrement 10 qui forment un groupe témoin, le « CS FM10 », en raison de la combinaison prometteuse de leur PIB, de leur population et de la capitalisation de leur marché actions : l’Argentine, le Bangladesh, l’Egypte, l’Iran, le Kenya, le Maroc, le Nigeria, le Pakistan, la Roumanie et le Vietnam

*Composition des 30 pays : Argentine, Bangladesh, Botswana, Bulgarie, Côte d’Ivoire, Croatie, Equateur, Egypte, Ghana, Iran, Jamaïque, Jordanie, Kazakhstan, Kenya, Liban, Maroc, Maurice, Namibie, Nigeria, Oman, Pakistan, Panama, Roumanie, Serbie, Sri Lanka, Tunisie, Trinité-et-Tobago, Ukraine, Vietnam, Zambie.


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...