Connexion
/ Inscription
Mon espace

La hausse des taux de la Fed arrive à un moment critique

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Stefan Kreuzkamp, Directeur des Gestions de Deutsche AM, analyse en 4 points la décision de la FED d’augmenter son taux directeur de 25 points de base, le faisant ainsi passer de 0,5 à 0,75%

1/ L’an passé, les plus sceptiques craignaient déjà qu’une seule et simple hausse de taux ne mette l’économie américaine en difficulté. Désormais, la plus grande inquiétude des marchés réside dans la crainte que la Fed n’intervienne trop tardivement. Nous pensons toutefois que le plus judicieux reste d’attendre que les contours des mesures fiscales annoncées par le nouveau président américain se précisent avant de tirer des conclusions trop hâtives.

2/ Bien que largement anticipée, la hausse des taux de la Fed arrive à un moment critique.  La victoire de Donald Trump est venue accentuer les dynamiques déjà à l’œuvre sur les marchés : les actions américaines ont atteint des niveaux records et le rendement des bons du Trésor américain à 10 ans a gagné plus de 60 points de base depuis les élections, avoisinant désormais les 2,5%. L’inflation et les anticipations de croissance ont accéléré à toute vitesse, prenant de court les investisseurs obligataires. Pour autant, nous n’anticipons pas de sell-off obligataire. L’état de grâce entre les marchés et Donald Trump pourrait aisément s’achever avant même la mi-2017, c’est-à-dire quand la nouvelle administration commencera à se heurter aux difficultés quotidiennes de l’action politique. D’ici là, les entreprises et les ménages auront déjà subi les premiers effets du renchérissement des taux.

3/ Suite à cette hausse de taux (qui avait été annoncée) et considérant les propos plutôt neutres tenus par la Fed, l’envolée du dollar US va probablement marquer une pause. Nous restons néanmoins convaincus que le dollar reviendra à parité avec l’euro d’ici la fin de l’année prochaine.

4/ L’écart de rendement entre les obligations d’Etat américaines et allemandes affiche des niveaux qui n’avaient plus été atteints depuis 1989. La hausse de taux opérée, mercredi, par la Fed, ainsi que les deux nouvelles augmentations que nous anticipons pour 2017, vont très certainement venir accentuer encore cet écart. Il ne faut toutefois pas sous-estimer le rôle joué par les attentes et anticipations des acteurs en la matière. Celles-ci sont d’ores et déjà largement positives pour les Etats-Unis pour l’année qui s’ouvre, et plutôt négatives pour la zone euro.

Autrement dit, on peut considérer que l’effet Trump a finalement déjà été intégré par les marchés et se reflète dans l’écart de rendement entre obligations d’Etat américaines et allemandes qui pourrait atteindre son point haut en 2017.

https://deutscheam.com/


 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...