Connexion
/ Inscription
Mon espace

5 vitamines C pour braver l’hiver chinois

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Selon Euler Hermes, la Chine traverse actuellement une période de ralentissement économique : après +6,7% en 2016, la croissance chinoise est attendue à +6,2% en 2017, et +5,8% en 2018.

Le pays, en phase de transition, cherche à rééquilibrer son modèle de croissance, ce qui pénalise son économie. Au-delà de ce constat, le leader mondial de l’assurance-crédit analyse les 5 grands défis qui attendent l’économie chinoise pour 2017, dans son étude « 5 vitamines C pour braver l’hiver chinois ».

- Promouvoir la crédibilité : renforcer la confiance des investisseurs dans les politiques publiques sera primordial pour contenir la volatilité, maintenir les entrées de capitaux, et soutenir l’investissement privé. Afin d’y parvenir, une communication claire et raisonnable d’un objectif de croissance du PIB de +6% (± 0.5 point) en 2017 sera déterminante.

- Limiter le risque de crédit : en Chine, la dette des entreprises représente 170% du PIB, et les défaillances d’entreprises devraient augmenter de +10% en 2017 (+20% en 2016). Un durcissement de la politique monétaire pourrait initier un mouvement de désendettement progressif. La politique budgétaire restera accommodante en 2017, afin de soutenir la croissance.

- Réduire l’excès de capacités de production : réduire les surcapacités dans le secteur des matériaux de base sera essentiel pour la Chine en 2017. Pourtant, alors que la demande pourrait croître modestement, l’ajustement de l’offre ne sera pas immédiat, la priorité pour les autorités restant la préservation de l’emploi. La réforme des entreprises d’Etat, qui sont les principaux fournisseurs dans le secteur, devrait se dérouler de manière progressive.

- Gérer l’internationalisation du cours du RMB : le RMB pourrait se déprécier de -3% en 2017 face à l’USD. Plusieurs facteurs pourraient accentuer cette pression, dont les divergences de politique monétaire entre les Etats-Unis et la Chine, le ralentissement de la croissance chinoise, et une meilleure rentabilité des investissements hors de Chine.

- Trouver de nouveaux moteurs commerciaux : les exportations chinoises de biens exprimées en dollars devraient se contracter de -7% en 2016. En effet, les Etats Unis, qui cristallisent 18% du total des exportations chinoises de biens, devraient renforcer leurs  barrières commerciales. La Chine devra donc chercher de nouveaux moteurs commerciaux en 2017 : améliorer sa compétitivité-prix (statut d’économie de marché), trouver des nouveaux consommateurs et des nouveaux revenus d’investissement (One Belt One Road), développer des partenariats solides et son influence politique (Regional Comprehensive Economic Partnership).

http://www.eulerhermes.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...