Connexion
/ Inscription
Mon espace

State Street réagit à la décision de la FED sur les taux d'intérêt

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

 L’analyse de Lee Ferridge, Directeur de la Stratégie  Multi-Actifs de State Street Global Markets et d'Antoine Lesné, Directeur de la Stratégie SPDR ETF de SSGA.

Lee Ferridge

«Conformément aux attentes, le FOMC* a relevé pour la seconde fois les taux d’intérêt au cours de ce cycle, précisément douze mois après sa première hausse. Il a toutefois créé la surprise en augmentant ses prévisions quant aux mouvements de taux en 2017, envisageant 3 hausses au lieu des 2 initialement prévues à la suite de sa réunion de septembre. Il semble qu’à la lumière du futur plan de relance de Trump, des signes de pressions croissantes sur les prix et des attentes d’une inflation accrue (renforcés par la récente décision de l’OPEP de réduire sa production de pétrole), la Fed a estimé qu’elle devait opter pour une trajectoire plus agressive. Toutefois, sa mise en œuvre dépendra de l’impact économique des propositions de Trump. Si le marché semble bien croire (et c’est semble-t-il aussi le cas de la Fed) que le plan Trump produira une relance significative de la croissance l’an prochain, la question reste ouverte. Pour l’heure, son programme fiscal se résume à des baisses d’impôt pour les revenus les plus élevés et une réduction nette des dépenses, accompagnées toutefois d’allégements fiscaux conséquents pour les investisseurs privés qui entreprennent d’investir dans les infrastructures. Le débat n’est certainement pas tranché sur la question de savoir si ces mesures fiscales suffiront à surmonter les difficultés engendrées par un dollar fort et des taux d’intérêt plus élevés aux États-Unis.»


Antoine Lesné

« Comme nous nous y attentions largement, le FOMC* a relevé ses taux directeurs pour la première fois en 2016. La surprise provient du fait que malgré la morosité de ces derniers mois, les membres du Comité ont considéré que les conditions économiques s’améliorent et ils se sont montrés plus optimistes quant aux projections d'inflation et de croissance. Sur la base de la relance fiscale que l’on attend de l’administration Trump, le FOMC a augmenté ses prévisions et envisage plus de 2 hausses  successives des taux en 2017. On ne sait pas encore comment évolueront les choses mais ce résultat pourrait accentuer la pression sur les obligations, poussant les taux à la hausse sur la partie courte de la courbe des rendements. Les attentes d’une inflation plus importante pourraient dans une certaine mesure avantager les titres du Trésor protégés contre l’inflation, ou TIPS. Si le FOMC laisse à penser que les politiques de Trump relanceront l’économie, de nombreuses questions restent en suspens. On peut s’attendre à un raffermissement du dollar, impact négatif sur les obligations, et à voir les actions intégrer des rendements obligataires plus élevés, ce qui pourrait justifier une plus grande prudence. »

FOMC : Federal Open Market Committee

Plus d’informations sur le sujet : 
http://www.statestreet.com/about/office-locations/france.html

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...