Connexion
/ Inscription
Mon espace

State Street réagit à l’annonce de la BCE

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les Analyses de Tim Graf, Directeur de la stratégie Macro de State Street Global Markets EMEA et d’Antoine Lesné, Directeur de la Stratégie SPDR ETF de SSGA.

Tim Graf

« La décision de la BCE aujourd’hui de prolonger sa politique d’assouplissement monétaire n’est pas surprenante.Le discours plutôt accommodant concernant les risques pour la stabilité des cours en Europe, ne l’est pas plus. Le référendum en Italie le weekend dernier nous rappelle opportunément que les tensions politiques au sein de la zone Euro demeurent fortes et menacent l’optimisme suscité par les données économiques européennes récentes et la stabilité du secteur financier. Il est probable que l’euro renoue avec ses plus bas niveaux r écents ».


Antoine Lesné
 

« Comme annoncé lors de sa réunion de septembre, le Conseil des gouverneurs de la BCE ‘a chargé les différents comités d’évaluer les options permettant d’assurer une mise en œuvre harmonieuse du programme de rachat d’actifs’. Cette déclaration constituait, avec les attentes de l’inflation pour 2019, l’un des principaux éléments déterminants dans la décision de la BCE de repousser pour la seconde fois le terme de son programme de rachat d’actifs. Sa diminution progressive, inéluctable et anticipée par les marchés, était très attendue. La perspective d’une réduction des rachats, graduelle ou plus abrupte, a été suggérée en amont de la réunion. Compte tenu du résultat du référendum italien le weekend dernier, une diminution radicale aurait été mal venue dans le contexte d’incertitude politique qui continue de tourmenter la zone Euro. On peut s’attendre à la poursuite de la baisse de l’euro. »

www.statestreet.com/fr.

 

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation