Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Indice mondial de confiance des investisseurs baisse de 0,3 point à 98,9 en novembre

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

L’indice de confiance des investisseurs de State Street a été développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’activité de recherche et de services de conseil de State Street Global Exchange.

A l’origine du recul de la confiance des investisseurs :

- le repli de 4,6 points de l’indice en Asie, terminant à 116,1 et
- la baisse de 2,6 points de l’indice en Europe, terminant à 86,5,

Pour sa part, l’indice en Amérique du Nord enregistre une légère hausse, passant de 95,6 à 95,7.

Ken Froot commente ces résultats : « Tandis que les marchés mondiaux continuent de déchiffrer les effets économiques et politiques d’une présidence Trump, survenant dans la foulée du Brexit, le recul de l’indice mondial de la confiance suggère que les investisseurs institutionnels demeurent réticents à accepter les réactions initiales du marché » commente Ken Froot. « Il reste à savoir si le stress associé aux prochains événements, notamment la réunion de l’OPEP fin novembre et les réunions de la BCE et du Comité monétaire de la Fed (FOMC) en décembre, aura un impact supplémentaire sur le sentiment vis-à-vis du risque d’ici la fin de l’année ».

« Du point de vue régional, le repli de la confiance ce mois-ci s’est fait le plus nettement sentir chez les investisseurs institutionnels en Asie. La nervosité liée au mouvement anti-globalisation actuel a clairement été exacerbée par la victoire de Donald Trump », ajoute Jessica Donohue, Vice-Présidente Exécutive et Chief Innovation Officer de State Street Global Exchange. « D’autre part, la confiance en Europe a continué de baisser, l’indice atteignant un niveau relativement bas, de l’ordre de 85, alors que la sortie du Royaume-Uni de l’UE et le risque politique en Italie demeurent une source d’inquiétudes majeures ».

Informations supplémentaires sur l’indice « State Street Investor Confidence Index » disponibles via :
http://www.statestreet.com/investorconfidenceindex/index.html.


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...