Connexion
/ Inscription
Mon espace

Collecte/décollecte sur le marché des ETP

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Marché des ETF en Europe par la Recherche Marchés de Deutsche Bank

Après 30 Mds$ de collecte en septembre, le secteur des Exchange Traded Products (ETP) a enregistré en octobre 18 Mds$ d’entrées nettes au niveau mondial. A la fin du mois, le secteur des ETP totalisait près de 3,3 trillions de dollars d’actifs sous gestion.
- Au niveau géographique, les ETP domiciliés aux Etats-Unis ont représenté les plus fortes entrées et de loin. Les entrées en octobre sont ressorties à environ 18 Mds$, au même niveau qu’en septembre.
- Les ETP domiciliés en Europe ont enregistré pour 4 Mds$ d’entrées, soit un montant plus élevé qu’au mois précédent (3,1Mds$). En revanche, les ETP domiciliés dans la région Asie-Pacifique ont subi des retraits significatifs. Malgré des entrées nettes supérieures à 10 Mds$ le mois précédent, les investisseurs ont décollecté à hauteur de 4 Mds$ en octobre.
- En termes de classe d’actifs sous-jacentes, les ETF actions ont fait la course en tête avec des entrées d’environ 16 Mds$. A contrario, les ETF obligataires n’ont récolté qu’un flux entrant de 1,2 Mds$, après plus de 9 Mds$ le mois précédent. Les ETC Matières premières ont enregistré 346 Mds$ de flux positifs.


Collecte/décollecte sur le marché des ETP européens :

Actions

- Les ETF actions domiciliés en Europe ont à nouveau enregistré des niveaux de collecte élevés. Après plus d’1 Md€ le mois précédent, le chiffre de collecte d’octobre ressort à 2,3 Mds€.
- Les ETFs les plus souscrits l’ont été sur les marchés américain (+117 M€) et japonais (+126 M€) tandis que la décollecte du marché actions européen s’est élevée à 5 Mds€. En revanche, les indices actions mondiaux ont récolté 235 M€.
- Parmi les secteurs privilégiés, les titres financiers ont été les gagnants du mois d’octobre. Ils ont enregistré des entrées nettes de 644 M€. Un niveau proche d’entrées a été atteint par les ETF Small Caps (166 M€), les ETF développement durable (171 M€) aussi bien que les ETF à effet de levier (249 M€) et les ETF stratégies Value (159 M€). En revanche, les investisseurs ont retiré 487 M€ d’encours des stratégies quantitatives.  

Obligations

- Les ETF obligataires ont enregistré à nouveau une collecte positive. Cependant, le chiffre d’octobre ne culmine qu’à 0,7 Md€ après 11 Mds€ le mois précédent.
- Ce flux positif est entièrement lié aux ETF obligataires corporate. Ils ont enregistré près d’1,5 Md€ d’entrées. Un mois plus tôt, le chiffre était de 1 Md€.


Matières premières

- Les ETP de matières premières ont poursuivi sur leur tendance positive avec environ 0,5 Md€ d’entrées nettes. Depuis le début de l’année, la collecte nette atteint 11,5 Mds€.
- Les flux d’octobre ont été générés quasi-exclusivement par les ETC sur l’or avec des souscriptions d’investisseurs s’élevant à 624 M€. En revanche, les ETC sur le pétrole ont subi une décollecte marquée (-127 M€).


Indices les plus attractifs

- Les ETF actions, qui ont une fois de plus rencontré le plus de succès, ont été le S&P 500 et le MSCI Marchés Emergents.
- Concernant les ETF obligataires, les indices sur les entreprises et sur les marchés obligataires émergents ont été particulièrement plébiscités.

*Les ETP (Exchange Traded Products) comprennent les ETF (Exchange Traded Funds) ou trackers, les ETC (Exchange Traded Commodities/Currencies) et les ETN (Exchange Traded Notes).

https://www.db.com/france/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...