"Les vents ne sauraient être favorables à celui qui ne sait où il va" - Sénèque
"Les vents ne sauraient être favorables à celui qui ne sait où il va" - Sénèque

Les bons stock pickers ajoutent de la valeur lors de la sélection des titres

partager cet article sur vos réseaux sociaux favoris
partager cet article sur vos réseaux sociaux favoris

Prévisions des analystes et consensus de Vestathena, société de gestion spécialisée dans l’investissement en actions.

Les résultats opérationnels représentent un déterminant majeur des cours de bourse des sociétés. De même, les prévisions soigneuses de résultats sont essentielles pour les modèles de valorisation. La théorie de la valeur intrinsèque sur laquelle réside la plupart des modèles financiers de valorisation (multiples, DCF, etc.) est fondée sur la capacité des praticiens à prévoir de manière la plus précise et fidèle possible les résultats des entreprises sur une période suffisamment longue. Cette capacité est, toutefois, conditionnée par la nature des analystes, qui, selon leur position par rapport aux émetteurs et aux investisseurs, peuvent être soit sell-side, soit buy-side.

En dépit des avertissements sur les difficultés à prévoir les résultats des sociétés faits depuis longtemps par des investisseurs reconnus tels Benjamin Graham et David Dodd, les analystes continuent à estimer les résultats d’une manière récurrente. Pourtant, trimestre après trimestre, les annonces des résultats qui affectent la valeur des titres des sociétés, figurent parmi les évènements les plus médiatiques. Lorsque les entreprises publient des résultats trimestriels qui dépassent les attentes du consensus, les titres de ces sociétés, en général, surperforment dans les semaines et mois précédant la publication.

Ainsi, des erreurs de prévision (écarts entre les résultats publiés par la société et les prévisions du consensus) sont constatées. La justesse des prévisions de résultats est une fonction  du niveau d’exigence de la communication financière, de la variabilité, la visibilité et le niveau des résultats, du nombre d’analystes couvrant le titre, de la dispersion de leurs prévisions, de la capitalisation boursière,  du secteur et du pays d’appartenance de la société, etc.

Via le lien ci-dessous, accéder aux nombreuses études qui analysent les erreurs de prévision dues aux facteurs présentés ci-dessus. Dans ces études, nous nous sommes intéressés aux erreurs liées notamment au nombre d’analystes sell-side couvrant les titres et au niveau de la capitalisation boursière des sociétés :

 http://vestathena.com/img/documents/54b1e4846db607f4dbf8dd3fa1938cb0.pdf

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

Abonnez-vous

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

Choisissez votre abonnement

 

 

Lire la suite...

Actualités en relation
Partenaires
Force Media
Positive Alpha
Retrouvez Esteval sur les réseaux sociaux
Retrouvez Esteval sur les réseaux sociaux

Mentions légales et conditions générales d’utilisation     Presse     Contact     RSS     Création du site : Frédéric Pocachard