Connexion
/ Inscription
Mon espace

Comment profiter de l’essor de la consommation chinoise

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Peng YAO, Gérant de fonds - Actions chinoises, Union Bancaire Privée.


L’expansion de la consommation chinoise figure parmi les opportunités d’investissement les plus intéressantes à ce jour.

Au cœur de ce phénomène, une urbanisation rapide, qui, compte tenu de son ampleur, pourrait constituer un événement unique dans l’Histoire. La génération née après l’ère Deng Xiaoping vient de franchir un seuil symbolique: en 2015, elle représentait plus de la moitié de la population. Elle devrait atteindre les deux tiers d’ici cinq ans et ses habitudes de consommation bouleversent le paysage politique, économique, commercial et social. Née dans les années 1980, cette génération a grandi dans un contexte inédit de stabilité et de relative prospérité.

Economie émergente et dynamique, la Chine reste un marché incontournable mais souvent très complexe. Investir en Chine requiert non seulement des capacités de recherche et de l’expérience, mais également une certaine agilité afin de décoder les décisions politiques et  comprendre la nature des investisseurs chinois, souvent plus sensibles à la volatilité. En 2015, le marché a connu deux mouvements brutaux : une période de croissance, suivie d’un effondrement spectaculaire au mois de juin. L’indice Shanghai Composite a bondi de plus de 130% entre juillet 2014 et juin 2015. Après cinq années de baisse, une telle euphorie n’avait rien d’étonnant. Mais d’un point de vue macroéconomique, les fondamentaux ne présentaient aucune amélioration significative.


Un marché complexe, où il faut savoir décoder les décisions politiques et le comportement des investisseurs

Pourquoi une telle montée en flèche des indices boursiers ? Comme souvent, la liquidité excessive a été l’un des principaux «carburants de la spéculation». Le comportement exubérant des investisseurs et le déni apparent des risques ont finalement attiré l’attention des autorités. Le resserrement soudain des conditions de financement annoncé en hâte a instantanément stoppé la frénésie du marché, déclenchant une correction brutale. L’indice Shanghai Composite a perdu 50% de sa valeur dans les trois mois qui ont suivi. Une fois encore, les autorités ont été contraintes d’intervenir, ce qui a rapidement eu pour effet de refroidir les investisseurs, tout en précipitant la chute des marchés boursiers chinois.

L’excès de liquidité artificiellement créé et les interventions du gouvernement ont logiquement fragilisé la confiance des investisseurs dans le marché en 2015. Cette situation a entraîné une différence de performance importante entre les entreprises privées et les secteurs étatiques privilégiés, tels que les banques et les producteurs d’acier. En 2016, certains signes indiquent que cette inclination stratégique à soutenir les entreprises d’Etat a été excessive et néfaste pour le bon fonctionnement des marchés financiers. Une telle période d’«exubérance irrationnelle» pourrait représenter un excellent point d’entrée pour les investisseurs qui raisonnent à plus long terme.


Des réformes favorables au secteur tertiaire

La situation actuelle résulte d’un ensemble de réformes économiques et ne devrait pas être interprétée comme un ralentissement général de l’activité, et certainement pas de la consommation domestique. Par le passé, les secteurs primaires et secondaires représentaient les moteurs de la croissance. Aujourd’hui, les réformes en cours visent à renforcer la contribution du tertiaire. La Chine entend multiplier par deux son PIB de 2010 ainsi que le revenu des citadins comme des ruraux à l’horizon 2020. De nouveaux thèmes d’investissement émergent de ces réformes et représentent de véritables opportunités pour les investisseurs à long terme : la défense nationale, l’aérospatiale, le secteur des moteurs à énergies nouvelles, les services médicaux, l'information, le renseignement ainsi que la technologie, les médias et les télécoms (TMT) offrent des idées d’investissement à qui sait les analyser. Il s’agit des secteurs mis en avant dans les 12e et 13e plans quinquennaux. Même si certains de ces concepts ont déjà atteint un certain degré de maturité dans les pays occidentaux, ce n’est pas encore le cas en Chine.

www.ubp.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...