Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les flux du marché des ETF européens Smart Beta encore soutenus au 3ème trimestre 2016

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Baromètre des tendances mensuelles sur le marché des ETF Smart Beta européens pour le mois de septembre 2016, réalisé par les équipes de recherche de Lyxor AM.

Les Nouveaux Actifs Nets (NAN) ont atteint 6,5 Mds€ depuis le début de l’année. L'encours total sous gestion est en hausse de 39% par rapport à la fin de l'année 2015 et se monte à 25,3 Mds€, avec un effet marché significatif (9,1%*).

Au 30 Septembre 2016, la collecte sur la catégorie des ETF Smart Beta se situe déjà à 150% du niveau enregistré pour l'ensemble de l'année 2015. Depuis le début de l’année, les flux sur les ETF sont restés soutenus, en particulier au sein des stratégies à volatilité minimale, de dividende et multifactorielles, ce qui reflète une volonté des investisseurs de respectivement contrôler leur risque, générer du rendement et d’identifier des sources de performance alternatives dans un environnement très incertain et caractérisé par la faiblesse des taux d'intérêt.

Les ETF axés sur le risque ont enregistré des flux moins importants au 3ème trimestre, s'établissant à 246 M€ contre une moyenne trimestrielle de 908 M€ depuis le début de l'année. Ce ralentissement des flux concerne surtout les ETF Min Vol/Min Var, à 261 M€ au 3ème trimestre, contre une moyenne trimestrielle de 881 M€ depuis le début de l'année. Les flux sur ce type d’ETF ont commencé à s'inverser en août et la décollecte s'est accélérée en septembre à 602 M€. Il est intéressant de noter que ces sorties se sont essentiellement concentrées sur les positions sur les Etats-Unis dans un contexte d'apaisement des craintes à la suite des commentaires positifs de la Fed concernant la résilience de l'économie ainsi que sa volonté de relever ses taux avant la fin de l'année.

Les entrées de capitaux dans les ETF adoptant une approche fondamentale ont fortement augmenté au 3ème trimestre, avec 1,1 Mds€ contre une moyenne trimestrielle de 651 M€ depuis le début de l'année. Les ETF axés sur le dividende ont connu des entrées de capitaux significatives, à 1,2 Mds€, alors que les investisseurs sont désespérément en quête de rendements dans un environnement caractérisé par des taux d'intérêt faibles, voire nuls.
Tant les produits américains qu'européens ont reçu les faveurs des investisseurs, à respectivement 599 M€ et 365 M€. Dans ces deux parties du monde, l'environnement de taux faibles, voire nuls, a déclenché une quête de rendement. De par leur rendement séduisant et la solidité de leurs profils de crédit, ce type de produits peut constituer une alternative à l'obligataire.

Les flux sur les ETF adoptant une approche d'allocation factorielle ont été positifs tout au long de l'année 2016, même s'ils ont ralenti au 3ème trimestre, à 329 M€,contre une moyenne trimestrielle de 593 M€ depuis le début de l'année. Les trois facteurs les plus prisés ont été les facteurs Qualité, Value et Momentum, qui ont représenté près de 3/4 des flux totaux dans ce segment. Ces derniers se sont essentiellement concentrés sur les sous-jacents des pays développés.

*+9,1% pour le FTSE All World Min Var NTR en € entre le 31/12/15 et le 30/09/16

Plus de détail :
http://www.lyxoretf.fr/france/fr/instit/page/researchacademy

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...