Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pour 84% des CGP français, les investisseurs ne sont pas tout à fait conscients des risques liés aux placements indiciels

ABONNÉS

Une enquête publiée par Natixis Global AM, portant sur 2 550 CGP dans le monde, dont 150 en France, révèle que 76% des CGP français (68% dans le monde) pensent que les investisseurs auraient un faux sentiment de sécurité quant à leurs placements. Les CGP sont convaincus que la gestion active surperforme la gestion indicielle à plusieurs égards : génération d’alpha, production de rendements ajustés du risque, meilleure exploitation des opportunités offertes par les fluctuations de marché à court terme et plus grande diversification (accès aux stratégies alternatives et exposition à des classes d’actifs non corrélées). Ils reconnaissent toutefois que les investissements indiciels ont un rôle à jouer dans la construction de portefeuilles diversifiés, mais ils craignent que leur utilisation soit motivée non par leur valeur ajoutée mais uniquement par leur faible coût.

L’enquête révèle également que deux tiers des actifs des portefeuilles des CGP français sont gérés de manière active et que 57% de ces conseillers ont recours aux stratégies alternatives dans un souci de diversification et de réduction du risque plutôt que d’amélioration des performances. Nombre d’entre eux utilisent une combinaison diversifiée d’investissements non corrélés visant à protéger leurs portefeuilles et à stabiliser les rendements.

Via le lien : www.natixis.com lire la suite de l’enquête :
- Une vision plus précise de la tolérance au risque des investisseurs est indispensable
- Le vrai défi réside dans la capacité des CGP à gérer la réaction des investisseurs aux évènements de marchés et à la volatilité
- Contraintes réglementaires et changement de modèle économique des CGP
- Les « robot-advisors », une opportunité à saisir

 

Soyez acteur de la finance responsable ! 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...