Connexion
/ Inscription
Mon espace

Les Français et l’ISR

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Quel est le niveau de connaissance et d’intérêt des Français pour l’ISR ? Quels sont en 2016, les tendances-clés et les nouveaux enjeux liés à cette forme d’investissement ?

Réponse via l’enquête* réalisée pour le FIR (Forum pour l’Investissement Responsable) et Vigeo Eiris, l’agence internationale de recherche et services ESG par Ipsos Mori. 

- 51% des Français sont favorables à l’intégration des enjeux environnementaux et sociaux dans les décisions de placement

- plus de 80% estiment que les enjeux climatiques et de transition énergétique devraient être intégrés aux décisions d’investissement des établissements financiers. 49% sont favorables à l’intégration de ces derniers dans leurs propres choix d’investissements.

Malgré ces chiffres encourageants,

- 66% des personnes interrogées déclarent n’avoir jamais entendu parler de l’ISR avant cette enquête (contre 67% en 2015). Ce chiffre se réduit cependant à 58% pour les détenteurs d’une assurance vie, à 53% pour les détenteurs d’épargne salariale, à 48% pour ceux investissant en bourse et à 40% pour les détenteurs d’OPCVM.
- l’offre de produits ISR reste peu mise en évidence par les établissements financiers : seulement 4% des personnes interrogées se sont vues proposer de l’ISR par leur établissement financier (contre 3% en 2015). Ce chiffre est très légèrement en hausse pour l’épargne salariale : 9% se sont vus proposer de l’ISR en 2016 contre 6% en 2015.
- alors que 32% de Français restent méfiants envers son établissement financier, la promotion d’offres ISR pourrait être un vecteur de confiance de la part des particuliers envers les banques et les assurances. 64% des investisseurs individuels déclarent connaître précisément le concept et 52% avoir une connaissance seulement générale.
- 40% des Français identifient leur conseiller financier comme étant le plus à même de les informer sur l’investissement socialement responsable devant les ONG/associations de consommateurs (16%), les pouvoirs publics (pour la première fois cette année introduits dans le sondage comme prescripteurs (15%), les médias (14%), les proches (13%) et l’entreprise (2%).
- près d’un tiers des Français estime qu’un label sur les produits d’épargne, soutenu par les pouvoirs publics, les inciterait à choisir l’ISR

*L’enquête nationale annuelle a été conduite en ligne du 26 au 29 août 2016 auprès de 1100 Français. Après un premier filtre, les questions relatives à l’investissement socialement responsable (ISR) ont été posées uniquement aux personnes détenant au moins un produit financier, soit à 86% de l’échantillon initial.

http://www.frenchsif.org/isr-esg/



 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation