Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’Indice mondial de confiance des investisseurs augmente de 5,8 points à 95,5 en septembre

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Publié parState Street Global l’Indice mondial de confiance des investisseurs s’établit à 95,5 en septembre, en hausse de 5,8 points par rapport au niveau de 89,7 enregistré en août.

A l’origine de l'amélioration de la confiance des investisseurs, la hausse de l’indice :
- de 105,9 à 118,6 en Asie 
- de 89,6 à 92,3 en Amérique du Nord

En Europe, en revanche, l’indice a enregistré un repli de 86,8 à 84,9.

Développé par Kenneth Froot et Paul O’Connell de State Street Associates, l’indice évalue de manière quantitative l’appétit des investisseurs pour le risque en analysant les tendances se dégageant des achats et des ventes effectués par les investisseurs institutionnels. L’indice attribue une importance particulière aux changements de sentiment des investisseurs vis-à-vis du risque : plus le pourcentage de leurs placements en actions est élevé, plus leur tolérance au risque, et par conséquent leur confiance, est grande. 100 correspond au niveau neutre, où les allocations des investisseurs en actifs à haut risque n’augmentent pas plus qu’elles ne diminuent. L’indice se distingue des mesures fondées sur des enquêtes, car il s’appuie sur les transactions réellement effectuées par les investisseurs institutionnels, et non sur leurs opinions.

« Dans l’ensemble, la confiance des investisseurs institutionnels reste modeste en septembre, reflétant les perspectives économiques moroses et la faiblesse persistante de l’inflation » commente Jessica Donohue, Vice-Présidente Exécutive et Chief Innovation Officer de State Street Global Exchange. « Sur le plan régional, l’inaction de la BCE a provoqué des mouvements de volatilité sur les marchés boursiers et a entamé encore davantage la confiance des investisseurs européens. Pendant ce temps, les investisseurs affichent un optimisme plus marqué sur l’Asie, probablement encouragé par le soutien continu de la politique en Chine ».

« Les investisseurs institutionnels en Amérique du Nord restent prudents malgré la perspective plus optimiste sur l’économie et l’évaluation de la Fed quant aux risques à court terme qu’elle estime « relativement équilibrés » ajoute Ken Froot. « Le niveau de confiance semble être pour une bonne part influencé par la politique aux États-Unis, l’attention se portant désormais sur les prochaines élections présidentielles et leurs conséquences ».

Plus d’informations
http://www.statestreet.com/investorconfidenceindex/index.html.

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...