Connexion
/ Inscription
Mon espace

Immobilier de luxe 2012 : un marché à plusieurs vitesses.

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNÉS

Sotheby's International Realty France - Monaco, le leader français de l'immobilier de prestige avec plus de 55 agences immobilières en France, annonce  des résultats mixtes pour les ventes de propriétés de luxe françaises pour l'année 2012.

« Après trois premiers trimestres assez solides, Sotheby's International Realty France a noté un ralentissement des transactions conclues pour le 4ème trimestre 2012résultat des  inquiétudes politiques et économiques françaises », explique Alexander Kraft, Président - Directeur Général de Sotheby's International Realty France – Monaco. 

Un  début d'année 2012 très fort, avec une activité impressionnante jusqu'en mai. Ces résultats remarquables s’expliquent par la volonté des acheteurs et des vendeurs de conclure leurs transactions avant la modification des lois sur la plus-value et les élections présidentielles.  Le 3ème trimestre a été encore très stable, reflétant l'activité des trimestres précédents. 

Au 4ème trimestre, baisse importante de l'activité de -21% en nombre de transactions. Cette baisse est manifestement due à une perte de confiance d'acheteurs français, liée aux inquiétudes politiques et économiques.

Un marché à deux vitesses :  

- pour des biens entre 0,5 million€ et 2,5 millions€ à Paris, mais aussi pour les résidences secondaires en province, ralentissement au cours des derniers mois de l'année 2012, et prix en baisse d'environ 10%.

- pour les biens très haut de gamme entre 2,5 millions€ et plus de  20 millions€, activité encore assez stable, particulièrement grâce aux étrangers à la recherche d'investissements alternatifs à long terme dans la pierre française. 

En 2012, Sotheby's a vendu plus de 50 biens entre 2,5 millions€ et 20 millions€ à un prix moyen d'environ 1,4 million€, soit une hausse de 21% par rapport à 2011.

Une tendance très claire : les acheteurs ne sont plus prêts à payer des prix élevés pour des biens de prestige qui n'affichent pas d'atouts particuliers ; ils n'acceptent plus des prix au mètre carré de plus 12 000€ pour des appartements familiaux parisiens qui ne sont pas localisés dans les quartiers les plus recherchés, qui ne sont pas rénovés, ou qui ont d'autres inconvénients.

Même tendance dans le marché du très haut de gamme : des prix au mètre carré supérieurs à 20 000€ sont uniquement acceptés s'il s'agit des propriétés uniques, comme des penthouses ou hôtels particuliers importants dans les endroits les plus demandés, en parfait état et décorés par des architectes.

Des prix qui vont encore baisser : entre 5 et 10% dans les mois à venir, pour atteindre une baisse totale d'environ 15 à 20% par rapport aux prix les plus élevés au printemps 2012. Cette correction cyclique est complètement naturelle et un résultat logique de la hausse récente, et va aider à débloquer le marché plus tard en 2013. 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Immobilier de luxe : clignotants au vert-dollar chez les « gilets gold »

Loin des préoccupations du Grand débat national, les millionnaires et milliardaires internationaux continuent de prospérer et d'acquérir de l'immobilier. Focus sur cette population peu nombreuse mais très active. Toujours plus riches, toujours plus nombreux : ça va bien pour les High Net Worth Individuals (HNWI, plus de 3 millions de dollars de patrimoine, soit 2,6 millions d'euros) et encore mieux pour les Ultra-HNWI (plus de 30 millions de dollars de patrimoine). Le nombre de ces derniers,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Les taux bas se maintiennent

La météo des taux de Cafpi  Comme pressenti, les taux de crédit immobilier restent bas en ce début d'année : en janvier les taux effectivement pratiqués ont été de 0,84% sur 10 ans, 1,09% sur 15 ans, 1,29% sur 20 ans et 1,50% sur 25 ans. « Le maintien des taux à ce bas niveau permet à l'activité de se maintenir en janvier. On assiste d'ailleurs à une situation exceptionnelle avec des taux qui se maintiennent au niveau de l'inflation. Cette situation devrait perdurer dans les mois à venir »,...

BB - Analyse du marché immobilier
ABONNES
Explosion des encours de crédits immobiliers : merci les taux bas !

Selon la Banque de France, l'encours de crédits immobiliers avait atteint 1 003 Mds€ à fin novembre 2018. Un chiffre jamais atteint auparavant et qui représente l'équivalent de la moitié de la dette de l'État. Ce chiffre record s'explique bien évidemment par les taux de crédits immobiliers très bas qui poussent toujours les emprunteurs à emprunter massivement et ce, même malgré l'augmentation des prix de l'immobilier. « Aujourd'hui le crédit immobilier reste le seul outil de captation de...