Connexion
/ Inscription
Mon espace

Gérer l’usurpation d’identité à son retour de vacances

ABONNÉS

Le développement d’Internet a vu apparaitre son lot de fraudes au premier rang desquels l’usurpation d’identité. Mais les formes les plus classiques dite « administratives » ne sont pas en reste. Le risque est encore plus élevé pendant les vacances d’été.

Etude réalisée par Toluna pour Affinion International, leader du marketing relationnel en France

Selon cette étude, au cours de leurs vacances, 34% des Français déclarent avoir déjà subi une usurpation d’identité, qui passent par des voies diverses :
39% par les réseaux sociaux 
- 17% à la suite d'un vol de papiers d’identité
- 11% après le vol des papiers d’un véhicule (permis de conduire, certificat d’immatriculation).

L’étude révèle également que pour 7% des cas, l’usurpation d’identité passe par la souscription d’un crédit au nom de la victime et pour un pourcentage similaire par une fraude aux prestations sociales.

Les Français semblent démuni face aux procédures à suivre : 70% déclarent ne pas les connaitre.

3/4 se disent intéressés pour se faire accompagner dans leurs démarches : 40% se tournerait vers leur assurance et 35% font confiance à leur banque. Des réflexes pas toujours évidents à prendre, notamment au retour des vacances.  

Les bons gestes pour se protéger contre l’usurpation d’identité

Il est conseillé de détruire tous les documents susceptibles de pouvoir identifier l’identité d’un individu comme ses tickets de carte bancaire, ses factures ou encore les photocopies de documents officiels avant de les jeter. Les cartes d’embarquement se sont récemment avérées être également une source pour les usurpateurs d’identité. Il est également conseillé de les détruire.

Enfin, vérifier régulièrement ses relevés de carte bancaire ainsi que les soldes de ses comptes afin de détecter au plus tôt les transactions frauduleuses.

http://www.affinioninternational.fr/


Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...