Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’immobilier résidentiel, classe d’actif d’investissement institutionnelle

A la Une - Brique par Brique
ABONNÉS

Extrait de la lettre Allocation globale d’actifs de La Française

La proportion d’immobilier dans les portefeuilles institutionnels en France a fortement baissé sur les 15 dernières années. Parallèlement l’immobilier résidentiel n’en représente plus que 14% actuellement (1/4 pour les compagnies d’assurance). La situation française est spécifique. En effet, dans le reste du monde développé, l’exposition en immobilier dans les portefeuilles des compagnies d’assurance et des fonds de pension est nettement supérieure à celle constatée en France, jusqu’à 3 fois plus importante.

Pour un investisseur institutionnel, l’investissement en immobilier résidentiel permet d’exposer son portefeuille à des facteurs fondamentaux économiques et monétaires qui ne sont accessibles directement au travers d’aucun autre actif tels que la démographie, le revenu disponible et le patrimoine des ménages.

La performance globale de l’immobilier résidentiel présente des caractéristiques spécifiques par rapport aux autres formes d’immobilier d’investissement au-delà de leur cyclicité commune : une moindre volatilité, un retard de un à 2 ans dans les évolutions avec l’immobilier de bureaux et/ou de commerce, une composante de rendement en capital plus importante. En revanche le comportement de l’immobilier résidentiel est proche de celui d’immobilier de services (hôtellerie, résidences gérées, etc.)

Si les dynamiques différentes entre logements et bureaux permettent de faire jouer le jeu de la diversification, la contribution à la performance d’un portefeuille diversifié des deux formes d’immobilier est également complémentaire.

Les logements et les bureaux ont d’importantes vertus de réduction du risque dans un portefeuille d’obligations  et d’actions : la performance des logements présente une corrélation systématiquement négative et non négligeable avec celle des OAT à 10 ans, inférieure en moyenne à celle présentée par les bureaux, et une faible corrélation avec celle des actions, inférieure également à celle des bureaux.

Plus d’informations : https://www.lafrancaise-group.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
[Esteval-infos] Les interviews, analyses et sélections de la semaine

  Epargnons Responsable ! La Bulle des Entrepreneurs Brique par brique Au sommaire de nos publications cette semaine, 57 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Le point de marché mensuel de Michel Lemosof ISR et performance M&G obtient le Label ISR français pour 3 de ses fonds  BNP Paribas AM renforce sa politique d'exclusion dans le secteur du charbon Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre sélection de fonds « dynamiques »...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
[Esteval-infos] Nos dernières interviews, analyses et sélections

    Epargnons Responsable ! La Bulle des Entrepreneurs Brique par brique Au sommaire de nos publications cette semaine, 46 articles (accès libre et accès abonnés) dont : [Les entretiens d'Esteval] Serge Harroch, Euclide Financement Gestion d'actifs responsable : l'UBP et l'empreinte écologique du secteur du luxe Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée...

BE - Entreprises & initiatives
ABONNES
Esteval Infos - 8 février 2019

Au sommaire de nos publications cette semaine, 58 articles (accès libre et accès abonnés) dont : Lancement du fonds Candriam Equities L Oncology Impact Dette émergente : une classe d'actifs attrayante pour 2019 Comme chaque mois, retrouvez nos sélections de produits d'investissement : Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif Notre liste diversifiée rebondit de 2,3 % sur un mois       Une fin d'année 2018 solide pour le marché locatif des bureaux...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
Quel Brexit pour les acteurs de la gestion d’actifs ?

Par Leïla Sekkat, consultante senior et Alexandre Lacaze, Principal responsable de la Practice Compliance et Régulation au sein du cabinet de conseil Alpha FMC.  Les accords récents entre les autorités britanniques et européennes avalisent le schéma de délégation de gestion par une entité basée dans l'UE à un gérant britannique. Certains acteurs anglo-saxons doivent renforcer leurs moyens déployés en Europe Continentale. La perspective d'un « no deal » prenant de la consistance à la veille du...