Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’optimisme excessif des marchés invite à la prudence

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Une fois digéré le choc du référendum britannique, les indices boursiers ont entamé une remontée spectaculaire mais qui s’inscrit en Europe dans une tendance baissière de moyen terme. Les risques potentiels et les niveaux de valorisation doivent mettre les investisseurs en garde contre cette hausse en trompe l’œil.

L’analyse de Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

La reprise des marchés entamée fin juin a permis au Cac 40 de passer de 3 985 points le 27 juin à 4 504 points le 11 août. Une belle remontée qui semble avoir trouvé ses limites au cours des dernières séances marquées par des prises de bénéfices. Cette reprise technique a été soutenue par l’omniprésence des banquiers centraux et par le rebond des prix du pétrole (hausse de 20% du baril de brent depuis le début du mois). Les résultats trimestriels des entreprises américaines ont également contribué à rassurer les investisseurs alors que 75% des sociétés du S&P 500 ont battu le consensus des analystes. Les dernières déclarations officielles britanniques repoussant la mise en œuvre du Brexit à 2017 sont aussi un facteur d’apaisement. Sans oublier que l’absence de mauvaises nouvelles constitue en soi une bonne nouvelle pour des opérateurs qui sont entrés à partir de l’été 2015 dans un cycle baissier. 
Sur le plan des prévisions macroéconomiques, l’optimisme reste de mise aux Etats-Unis. La Fed d’Atlanta attend ainsi un PIB américain en progression de 3,5% au 3ème trimestre. La probabilité d’une hausse de taux de la Fed au cours du mois de septembre a augmenté de 9 à 18% et celle d’une hausse d’ici décembre est passée de 42 à 51% selon les Fed Funds. Malgré la remontée de ces deux chiffres, un relèvement des taux en septembre paraît toujours improbable.


Valorisations excessives

Alors que la trêve estivale n’est pas achevée, nous pouvons identifier plusieurs facteurs de risques potentiels susceptibles de perturber l’activité des marchés au cours des prochaines semaines. D’abord, les banques italiennes sont toujours sous pression. Ensuite, la situation financière de l’Espagne et du Portugal reste à surveiller malgré le dépassement de leurs objectifs de déficit. L’endettement de l’Espagne a dépassé en juin le cap des 100% par rapport à son PIB annuel. Par ailleurs, les dernières statistiques chinoises, en dessous des attentes, ne sont guère rassurantes mais laissent penser que les autorités vont engager davantage de « stimuli ». Les élections américaines en novembre resteront également un facteur d’indécision jusqu’à début novembre.
Enfin, il convient de s’arrêter sur les valorisations. Même si les entreprises publient des résultats trimestriels souvent supérieurs au consensus, les niveaux de bénéfices ont tendance à baisser alors que les indices boursiers poursuivent leur progression. Résultat, le PER (price earning ratio) s’envole au-dessus de ses niveaux habituels.


Se préparer à un éventuel marché correctif baissier

Le retard des indices européens par rapport aux indices américains s’est atténué au cours des dernières semaines. Le Cac 40 est revenu à ses niveaux de l’année mais la remontée entamée à la mi-février s’effectue en dents de scie et s’inscrit, rappelons-le, dans une tendance baissière de moyen terme. Pour dépasser les résistances actuelles (le Cac 40 évolue dans une zone horizontale), le marché manque clairement de catalyseurs. Même si les indices se reprenaient au cours des prochaines séances, il conviendrait alors de rester sur ses gardes et de se préparer à une nouvelle phase de repli.

http://www.cmcmarkets.fr/fr


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Abonnés] Notre sélection de fonds de boutiques

Notre liste de fonds de boutiques victime du krach larvé sur les petites et moyennes valeurs Depuis le 4 juillet, notre liste de fonds de boutiques a reculé de 14,8 %. C'est la première fois qu'un repli aussi important est enregistré entre deux mises à jour. Les carnets d'ordres à la vente sur les petites et moyennes valeurs ont été très étoffés. Il s'agit d'un krach larvé. Il faut désormais voir au-delà de la vallée. Heureusement, personne n'investit en actions à trois mois… Les meilleurs...