Connexion
/ Inscription
Mon espace

Pourquoi l'Or profite des taux d'intérêts négatifs

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

L’avis de Laurent Schwartz, Président du Comptoir National de l'Or

L’affirmation « l’Or est une protection contre l’inflation » est juste mais le métal jaune est avant tout une protection contre les taux d’intérêt réels négatifs. L’économiste Irving Fisher définissait le taux d’intérêt réel tel que : taux d’intérêt réel = taux d’intérêt nominal - taux d’inflation. En d’autres termes : si un Livret A rapporte 1% en période où l'inflation est de 2%, la perte supportée par an sur le capital est de 1%.

Ce premier mécanisme, intuitif, pourrait se résumer ainsi : « Au royaume des actifs à rendement négatif, les actifs à rendement nul comme l’Or sont rois ». En effet, si l’Or ne procure aucun revenu, il ne sera jamais négatif. En conséquence, il  grimpe en flèche dans le contexte actuel où l’Allemagne, le Japon, la Suisse, la France, bientôt la banque d’Angleterre et d’autres pays rémunèrent les liquidités négativement.
Pourtant, les pressions inflationnistes restent faibles, malgré les émissions monétaires massives. Alors, pour quelles raisons l’Or augmente-t-il ?

Deux explications :

- Le baril à 35 dollars. L’inflation existe mais est masquée par un prix de l’énergie en général, et du pétrole en particulier, anormalement bas.
- La fin de la croissance. L’argent ne circule pas, par peur du risque et par manque d’opportunité d’investissement. Dans une économie en « stagflation » (croissance nulle, inflation faible), l’augmentation de la masse monétaire se traduit mathématiquement par une diminution de la vitesse de circulation de la monnaie.

La relance de la croissance dans notre contexte économique par une baisse des taux directeurs est donc, au mieux inefficace, au pire un mensonge. Pourquoi les banques centrales continuent-elles alors à pratiquer des taux bas ou négatifs ? Principalement pour limiter une appréciation de leur devise, mais aussi, de manière moins glorieuse, pour limiter le poids du service de la dette pour les états les plus concernés.
Les effets pervers de cette politique sont l’affaiblissement des banques. Ces dernières ont du mal à répercuter cette baisse à leurs clients, ce qui diminue leur marge, fragilise leurs fonds propres, accentue la défiance envers, et entre elles. Des taux réels négatifs traduisent donc une situation monétaire, économique et bancaire exécrable. Le cocktail idéal pour l’or.


Et maintenant ? 3 scénarios à court et moyen termes sont possibles vis à vis des taux : le statu quo, la poursuite lente de la baisse ou une remontée.

- Scénario le plus probable : une lente baisse des taux réels.La croissance tant implorée ne revient pas, et les déséquilibres s’accumulent, notamment, l’endettement des états. L’écart de rendement entre l’or et les autres actifs devenant de plus en plus significatifs, une seconde ruée vers l’or peut être probable avant la fin de l’année.

- En cas de statu quo : l’or continuera de s’apprécier, mais à un rythme plus faible et moins volatile.

- En cas de remontée, scénario peu réaliste : les banques et les pays les plus fragiles (comprendre les plus endettés) seront étranglés. Les doutes sur la solvabilité de certains précipiteront le système dans une situation semblable à celle de 2009. La panique généralisée fera littéralement flamber les cours de l'or.

http://www.gold.fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...