Connexion
/ Inscription
Mon espace

Contrepied à venir sur le métal doré ?

ABONNÉS

L’analyse de Nicolas Chéron, Stratégiste pour CMC Markets

Depuis le début de l’année 2016, l’or enregistre une performance de 27% et ressort comme l’un des grands gagnants, à l’opposé des indices boursiers. La hausse du métal jaune a été soutenue principalement par 3 facteurs :
- la chute des rendements obligataires qui a redoré le blason de l’or malgré son rendement nul (mais toujours supérieur à un rendement négatif),
- l’aversion au risque, puisque de nombreux indices européens évoluent encore dans le rouge en 2016 et
- une consolidation du dollar américain qui profite évidemment à tous les actifs libellés en dollars, dont les matières premières.

Depuis 1 mois, les cours de l’or évoluent entre 1 310 et 1 375 $ au gré des statistiques américaines, qui influent sur la politique monétaire américaine et donc le dollar. Or, depuis 2 séances, le dollar a pâti de prises de bénéfices et le métal jaune semble vouloir sortir de sa consolidation, potentiellement par le haut. Simple réaction épidermique ou prémisses de redémarrage haussier, cela reste difficile à dire.

Mais alors que les investisseurs semblent privilégier une sortie par le haut, dans le sens légitime de la tendance, un autre scénario pourrait prendre forme ! En effet, lorsque l’on étudie le dollar américain, on se rend compte qu’une impulsion haussière lors du Brexit semble avoir fait naître une dynamique haussière. On constate  que le dollar index échéance septembre 2016 arrive sur une zone clé, à 95,35 points. Et si le dollar américain n’allait pas plus bas ? Et si la monnaie américaine devait continuer d’être recherchée puisque la Fed semble vouloir maintenir son cap de hausse de taux ? Le potentiel du dollar baissier serait alors restreint et une hausse au contraire prendrait tout son sens. En d’autres termes, si le dollar devait casser son oblique puis ses plus bas récents à 95 points, l’or en profiterait certainement. Mais dans le cas contraire, si un rebond devait prendre forme ici, tout l’inverse se produirait et la réaction haussière du jour sur l’or serait alors rapidement contrecarrée. Les cours de l’or sont comprimés dans un triangle chartiste dont la hauteur fait 60 $. En cas de sortie par le haut et de cassure des 1 365 $ (plus hauts en clôture), les 1 400/1 420 pourraient alors être à portée. A l’inverse, en cas de sortie par le bas, un retour vers 1 260 $ pourrait alors prendre forme. Revenir sur cette zone de prix reviendrait pour les cours de l’or à travailler de nouveau la borne basse du canal haussier, qui encadre ce métal précieux depuis le mois de février.

http://www.cmcmarkets.fr/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Le Crédit Agricole lance « Trajectoires Patrimoine » : l’accès au conseil patrimonial, dès le 1er euro

En 3 ans, 2/3 des clients des Caisses régionales bénéficieront de ce conseil personnalisé, soit 14 millions de personnes. Le conseil réinventéLa démarche Trajectoires Patrimoine permet aux clients des Caisses régionales d'être accompagnés de façon globale, grâce à l'intégration des expertises financières et immobilières du groupe, et personnalisée par la co-construction de la proposition de valeur avec le conseiller. Une vision globale- de leur budget et de leur patrimoine : banque,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Fonds patrimoniaux : notre sélection limite les dégâts

  Un gérant qui a une très longue expérience vient de déclarer qu'il n'a jamais vu une année comme 2018, avec de telles moins-values dans pratiquement toutes les classes d'actifs, le mouvement s'accélérant en fin d'année. Dans ces conditions, le repli trimestriel de 10,1 % enregistrée par notre liste de fonds patrimoniaux doit être relativisée.   Depuis la mise à jour du 4 octobre 2018, notre sélection patrimoniale a, notamment, été affectée par les reculs d'Amilton Global (particulièrement...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Petites capitalisations européennes, des opportunités selon RJAMI

Les petites capitalisations sont celles qui, l'an dernier, ont payé le plus lourd tribut à la baisse des marchés. Mais Louis de Fels et Edwin Faure, gérants des fonds Raymond James MicroCaps et Raymond James SmallCaps, deux des fonds de la gamme de Raymond James Asset Management International (RJAMI), ne jettent pas le bébé avec l'eau du bain !   Repricing du risque C'est essentiellement en raison de leur moindre liquidité et, aussi, parce que la pratique du small is beautiful a peut-être été...