Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le retour des investisseurs sur les marchés actions.

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Interview de Fabrice Cousté, Directeur Général de CMC MarketsFrance.

Pouvez-vous nous livrer vos prévisions boursières concernant le CAC 40, en 2013 ?

Après une année de très bonne facture, l’indice parisien dispose encore d’une marge de progression non négligeable en 2013, en dépit de perspectives de croissance atones pour la zone euro. À l’échelle de la cote française et européenne, la détente des primes de risque relatives aux actions, jusqu’ici excessives, va se poursuivre. Cette  normalisation va permettre aux actions de retrouver des niveaux de valorisation plus élevés, en meilleure adéquation avec les fondamentaux des entreprises et la réalité des marchés. Cette dernière se caractérise notamment par l’apaisement du risque systémique en zone euro et l’assainissement des conditions de financement des Etats, grâce au volontarisme de la BCE. La  politique monétaire de la banque centrale est gage de stabilité pour les marchés financiers européens. Ces conditions militent en faveur d’un Cac 40 à 3850 points à fin juin 2013 et à 4200 points en fin d’année. Mais au-delà des progressions indicielles, une grande sélectivité thématique ou sectorielle des valeurs reste nécessaire. Par exemple, plusieurs arbitrages en faveur de valeurs liées à la mobilité numérique (Gemalto), disposant d’un « pricing power » élevé (Eutelsat) ou tout simplement en phase de reprise boursière (Air France) ont de bonnes chances de rémunérer les investisseurs. 

Quelles places pourraient tirer leur épingle du jeu, à l’échelle mondiale ?

Les marchés européens disposent d’une marge de rattrapage évidente par rapport à Wall Street, qui vient de retrouver son niveau antérieur à la crise, il y a cinq ans. Autre place à suivre, la Chine qui renoue depuis peu avec des indicateurs économiques plus dynamiques. La politique de relance du nouveau gouvernement, entre projets infrastructurels favorables à l’activité et stimulation de la consommation domestique, va contribuer à soutenir la reprise de marchés actions qui sous-performent depuis trois ans. Le rebond engagé par l’indice SSE (Shanghai Stock Exchange) depuis un mois, devrait gagner en vigueur en 2013.

En un mot, comment résumeriez-vous les marchés actions ?

En un mot, l’année boursière 2013 sera « bullish ». Il est temps pour les investisseurs de sortir du livret A pour revenir sur les actions !

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...

ER - Acteurs du secteur financier
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Bruno Colmant, Degroof Petercam

« Nous devons retrouver une économie solidaire et basée sur l'intérêt général » Débats télévisés, émissions de radio, couvertures de presse : le livre de dialogue entre Bruno Colmant, chef économiste de Degroot Petercam, et le prêtre Eric de Beukelaer, ancien proche collaborateur du cardinal Lustiger à Rome, fait un carton en Belgique (1). Il est vrai que leur conversation aborde des sujets qui nous concernent tous, au croisement de la morale et de l'économie. « Le capitalisme anglo-saxon...