Connexion
/ Inscription
Mon espace

Dans un environnement volatil, Swiss Life AM recommande une approche défensive des marchés actions

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

- Les marchés boursiers viennent de profiter d’un rebond après les turbulences consécutives au Brexit. Pour autant, les facteurs d’incertitudes sont encore nombreux, entre risques politiques en zone euro, craintes pour le secteur bancaire italien et croissance bénéficiaire des entreprises en voie de contraction.
- Les perspectives d’une volatilité accrue militent en faveur d’une approche prudente des marchés actions. L’équipe de Swiss Life AM juge essentielles les stratégies de type « minimum variance » et de couverture actions, capables de réduire le risque de pertes et la volatilité. Cette approche a porté ses fruits au cours des séquences de stress subies par les marchés depuis l’été 2015, et tout particulièrement lors du Brexit.

« Nous anticipons le maintien d’une volatilité élevée sur les marchés financiers au second semestre », affirme Tatjana Puhan, Responsable de la gestion actions et de l’allocation d’actifs chez Swiss Life AM. Outre les évènements géopolitiques, les conséquences du Brexit et les difficultés propres à la zone euro, comme le risque de crise bancaire en Italie, les investisseurs devront rester attentifs à l’évolution de la situation en Chine. « Le secteur bancaire en Chine présente des risques latents d’insolvabilité. La stabilité du yuan est également en danger, tandis que la croissance économique ralentit. En cas de faillite d’une ou plusieurs banques chinoises, ou d’une autre dévaluation du yuan, l’impact sur les marchés financiers mondiaux serait plus important que celui du Brexit. Ce scénario n’est pas à exclure » prévient-elle.


Stratégies de couverture des risques

Pour faire face à de nouvelles séquences de stress potentielles, l’équipe va conserver l’approche défensive qu’elle a mise en œuvre depuis plusieurs trimestres. Cela se traduit par une forte diversification géographique ainsi que des stratégies actives de couverture et de contrôle des drawdowns. « Dans nos fonds investis en actions, nous surpondérons actuellement les titres défensifs. Cette orientation est guidée par notre analyse des primes de risque et notre stratégie dite ‘minimum variance’ ».

L’objectif est d’identifier des primes de risque garantissant un coussin de protection et une trajectoire asymétrique : « au sein des fonds diversifiés, la pondération des classes d’actifs et régions selon un budget de risque doit permettre de limiter significativement les pertes quand les marchés sont baissiers, tout en assurant une participation à la hausse dans les phases de rebond ». La couverture du risque de change tient un rôle tout aussi important. « Alors qu’en 2015, celle-ci avait tendance à peser sur les performances de nos fonds diversifiés, la couverture du risque de change a protégé les portefeuilles cette année. En effet, nous avons immunisé assez tôt nos portefeuilles contre la dépréciation de la livre sterling, qui s’est accentuée à l’approche du Brexit », constate-t-elle.


Des secteurs « défensifs » sources de résilience

En termes de choix sectoriels au sein des fonds actions, l’exposition aux valeurs de la santé, des technologies d’information et des biens de consommation a été renforcée, tandis que les valeurs des secteurs financiers, des télécommunications et de la consommation discrétionnaire sont sous-pondérées. « Nos modèles quantitatifs orientent notre sélection des titres. Sur la base de facteurs de valorisation, de croissance ou de momentum, ils nous indiquent actuellement que les valeurs des secteurs de la santé ou des biens de consommation affichent des primes suffisamment élevées pour compenser les risques. Nous maintenons donc ces positions, qui ont permis à nos portefeuilles non seulement de résister face au Brexit, mais aussi de participer au rebond des dernières séances » remarque Tatjana Puhan.


Le positionnement défensif de Swiss Life AM a permis à ses fonds actions d’afficher des performances nettes robustes, depuis le début de l’année :

-7,31% pour le fonds Swiss Life Funds (LUX) Equity Euro Zone comparé à -11,13% pour son indice de référence,
+6,09% pour Swiss Life Funds (LUX) Equity USA comparé à +3,86% pour son indice de référence,
-8,77% pour Swiss Life (F) Equity Euro Zone Minimum Volatility comparé à -11,13% pour son indice de référence, et
-3,21% pour Swiss Life (F) Equity Europe Minimum Variance comparé à -8,85% pour son indice de référence.

Depuis le 1er janvier 2016 :

SLF (F) Defensive réalise une performance nette en hausse de +4% contre +0,60% pour son indice de référence
SLF (F) Harmony réalise une performance nette en hausse de +2,45% contre  -3,27% pour son indice de référence et
SLF (F) Vitality réalise une performance nette en hausse de +1,07% contre -6,94% pour son indice de référence.

www.swisslife-am.com

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Nouveau rapport des PRI sur l'investissement responsable dans la dette privée

Les Principes pour l'investissement responsable (PRI) publient « Spotlight on Responsible Investment in Private Debt », un nouveau rapport dont l'objectif est de fournir des grandes lignes directrices et des études de cas sur les meilleures pratiques en termes de mise en œuvre de l'investissement responsable dans le domaine de la dette privée.  Récemment considérée comme une classe d'actifs à part entière, la dette privée recouvre un large éventail de stratégies d'investissement. Parmi les 50...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Que réserve 2019 en matière d'investissement responsable ?

L'intérêt des investisseurs pour l'informatique en nuage, l'apprentissage automatique et le potentiel encore relativement peu exploité de la science des données s'accroît rapidement. Dans un secteur sujet à de profonds changements, la science des données est, grâce aux possibilités qu'elle offre et aux efficiences qu'elle génère, à même de jouer un rôle important. Un commentaire d'Iain Richards, Head of Governance & Responsible Investment chez Columbia Threadneedle Investments Tandis que...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les problèmes qui ont fait chuter les marchés financiers en 2018 n'ont pas disparu d'un coup de baguette magique ! La récession n'est pas au coin de la rue et les indices ont plus baissé que les révisions de résultats des entreprises. Mais l'appétit pour le risque a du mal à se frayer un chemin dans un environnement manquant de visibilité. Luca Paolini, économiste en chef chez Pictet Asset Management, rappelle qu'il est généralement judicieux de se prémunir contre le risque d'événements...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
De la bonne valorisation des entreprises non cotées, par Edulis

« En l'absence de marché organisé et de liquidité suffisante, s'interroge Philippe Lagarde, directeur général d'Edulis (spécialiste de l'accompagnement des PME de croissance et du conseil aux investisseurs), comment valoriser correctement une entreprise non cotée ? » Et de fournir des pistes.   Trois approches Valoriser une PME non cotée implique le suivi de critères objectifs afin de parvenir à un « légitime » équilibre et de fédérer les parties autour d'un projet ou d'une transaction....