Connexion
/ Inscription
Mon espace

Evolution de la gestion collective Française au 2ème trimestre 2016

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Les encours de gestion collective rassemblent 805,4 Mds€ à fin juin. Par rapport au 1er trimestre, c’est donc une nouvelle baisse de -0.8% qui est enregistrée par le marché français des fonds, soit 6,9 Mds€ en moins.

Depuis le début de l’année, le repli du marché atteint désormais -1,9%. Les performances délivrées par les gestions ont pourtant été de nature à soutenir le marché en avril et mai. C’était toutefois sans compter sur les résultats du référendum britannique qui, avec la sortie victorieuse des urnes du « leave », ont mis à mal le scénario central des marchés. Sur le trimestre, les résultats des gestions obligataires sont positifs, étoffant encore un peu plus les scores de début d’année. Les portefeuilles profitent de la baisse des rendements des emprunts d’Etat, notamment accélérée par le « flight to quality » post-Brexit ; la réaction des marchés de crédit aura été, quant à elle, autrement plus violente, en particulier sur le segment Crossover.

Eventail des performances :
- Progression de près de +0,9% pour le compartiment Obligations euro, à +3,9% pour les fonds Pays Emergents
- Les fonds Haut Rendement souffrent en juin et délivrent une performance trimestrielle de +1,3%.
- Du côté des gestions Actions, des résultats très hétérogènes, avec un plongeon de près de -6% en juin, les fonds Actions Europe sont en repli de -2,3% sur le trimestre et de -8,4% depuis le début de l’année.
- Les gestions de valeurs nord-américaines à +3,4% ; asiatiques à +3,3% ou émergentes à +3,3%, offrent des résultats bien plus intéressants.
- L’impact sur les gestions de Convertibles est un recul de -0,9%, tandis que quelques gestions Diversifiées Mixte et Taux parviennent à délivrer un rendement positif.
- C’est aussi le cas d’un peu moins de la moitié des portefeuilles de gestion Flexible, même si l’indice EuroPerformance est en repli de -0,3%.
- Sur le segment monétaire, les gestions pouvant se targuer de délivrer des rendements positifs sont de plus en plus rares. C’est en effet un peu plus de 9 fonds sur 10 de la catégorie Trésorerie Court Terme qui affichent une valeur liquidative en repli sur le trimestre. Cette proportion atteint désormais 1 fonds sur 2 en catégorie Trésorerie (longue).
- Le segment obligataire euro très Court Terme, où certains portefeuilles ont le statut d’équivalent cash, offre encore des opportunités intéressantes : moins de 3 fonds sur 10 délivrent une performance négative sur le trimestre.

Toutes classes d’actifs confondues, l’effet des performances est un modeste gain trimestriel de +477 M€

Du côté de la collecte, ce 2ème trimestre aura été favorable à un retour des flux d’achats sur les Obligations, contrairement au compartiment Actions qui aura été davantage animé par les arbitrages géographiques. Les fonds de valeurs des Marchés Emergents profitent de ces opérations, au détriment des fonds de valeurs européennes, notamment. De son côté, la gestion Flexible confirme le ralentissement de sa dynamique de collecte, tandis que les gestions de Convertibles et Diversifiés restent en situation de rachat.

Certaines dynamiques d’investissement demeurent bien présentes : elles concernent notamment les fonds Immobilier, les stratégies Long/Short Actions et la gestion structurée de fonds à Formule. Dans son ensemble, le marché des fonds de droit français aura enregistré -5,1 Mds€ de décollecte lors de ce 2ème trimestre.

Via : http://www.europerformance.fr/upload/documents/pdf/CP_deuxieme_trimestre_2016.pdf, accéder :
- aux chiffres de la gestion traditionnelle
- à la gestion Passive
- à la gestion Alternative

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation