Connexion
/ Inscription
Mon espace

[Vie pratique] Assurance scolaire, c’est le moment d’y penser

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Qu’est-ce que l’assurance scolaire, est-elle obligatoire ? Comment choisir la bonne garantie sans se ruiner ?

Le point avec  Nousassurons.com

Pourquoi souscrire une assurance scolaire. À la rentrée, les établissements vous sollicitent en vous demandant des attestations d’assurance. En effet il est impératif que l’enfant soit couvert pour tous dommages matériels ou corporels qu’il pourrait causer à un autre enfant, à un intervenant extérieur ou même à son professeur ou à l’établissement scolaire. Les écoles collèges et lycées demandent à ce qu’une garantie individuelle accident soit également souscrite. C’est pourquoi une assurance scolaire est nécessaire pour la participation aux activités facultatives comme la cantine, l'étude surveillée, le centre de loisirs, les sorties, les classes de découverte...

Les garanties de l’assurance scolaire et des autres contrats
Avant de souscrire l’assurance scolaire, nous vous invitons à vérifier si vos différents contrats d’assurance ne garantissent pas votre enfant pour ses activités scolaire et extra-scolaire. Par exemple : dans le contrat d’assurance « multirisques habitation », il existe un volet « responsabilité de la famille » qui prend en charge les dommages matériels ou corporels causés par l’enfant concerné à un tiers. De même, avec la « garantie des accidents de la vie (GAV) » complémentaire à l’assurance scolaire car elle verse un capital en cas d’incapacité ou d’invalidité que l’enfant soit responsable ou non du dommage qu’il subit (mais ne compte pas double dans le remboursement des frais médicaux). « Pour bien choisir la couverture de son enfant à la rentrée il est impératif de prendre quelques minutes afin de vérifier vos contrats, il ne faut pas se contenter des papiers remis à la rentrée. Vous devez bien regarder vos différents contrats. Nos courtiers sont justement présents à vos côtés pour vous accompagner dans ces choix. En adéquation avec vos contrats d’assurance déjà souscrits, ils sélectionnent parmi nos différents partenaires la garantie qui vous conviendra le mieux toujours à un prix raisonnable. Ne vous souciez pas des démarches, ils sont là pour vous proposer des solutions » développe Corine Monteil, directrice générale de Nousassurons.com

Comment et quand utiliser l’assurance scolaire.
En 2015, le ministère de l’Education nationale (BAOBAC) a recensé 36 366 accidents survenus dans les écoles et ayant eu pour conséquence un acte médical, parmi eux, 18 297 en écoles primaires, 16 922 dans les établissements secondaires et 1 147 dans les établissements agricoles. Dans ce cas, il est donc important d’avoir une assurance scolaire que l’accident soit subi ou provoqué par un tiers. En cas d’accidents corporels, l’assurance permet de bénéficier du remboursement de frais de soins en complément des régimes sociaux et du versement d'un capital en cas d'invalidité ou de décès. En souscrivant une assurance scolaire, l’élève est couvert en cas d’accidents qu’il pourrait causer à un tiers (garantie responsabilité civile) mais aussi pour ceux qu’il pourrait subir (garantie accidents corporels), dans le cadre de l'activité scolaire, mais aussi périscolaire, y compris sur le trajet entre le domicile et l’école, aller et retour. « On pense souvent que la garantie responsabilité civile incluse dans l’assurance habitation suffit, mais c’est un tort. Les établissements scolaires demandent également une garantie accidents corporels qui nécessite une souscription complémentaire - individuelle accidents ou garantie des Accidents de la Vie - qui couvrira également les accidents corporels subis par les enfants » analyse Corine Monteil, directrice générale de Nousassurons.com.

Combien coûte l’assurance scolaire ?
Le coût moyen d’une assurance scolaire est de 10€ pour une année mais cela peut aller jusqu’à 40€ en fonction des garanties complémentaires souscrites. Par exemple, il existe des options permettant d’assurer l’enfant en cas de vol de son cartable, instrument de musique, racket…

http://www.nousassurons.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Plongée dans l’univers des investissements des entrepreneurs les plus accomplis

La 5ème édition de l'étude « Entrepreneurs BNP Paribas 2019 » de BNP Paribas Wealth Management publie les investissements privés préférés des investisseurs fortunés - les Entrepreneurs « Elite » - et les tendances qui façonnent leurs choix en matière d'allocation de leur portefeuille. Extrait de l'étude 1/ Les actions sont le premier choix de portefeuille des entrepreneurs Élite : en réagissant avec enthousiasme à la hausse des marchés boursiers, ils ont davantage investi en actions...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
« European Sustainable Infrastructure Debt », investir dans la dette infrastructure

Lancé par NN Investment Partners (NN IP), le fonds NN (L) European Sustainable Infrastructure Debt* vient renforcer la gamme durable de NN IP et répond à la demande croissante d'investissement dans des actifs réels. La dette infrastructure est largement perçue par les investisseurs comme particulièrement attractive car elle offre des rendements convaincants, ajustés au risque, et présente par la même occasion des avantages sociaux, environnementaux et économiques, générés par les principaux...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Placements 2019 : l’immobilier et le non coté privilégiés ?

Une analyse d'Olivier Grenon-Andrieu, Président d'Equance L'année 2018 a été marquée par un net repli des marchés actions. Ce phénomène vient rappeler aux investisseurs à quel point il est utile de diversifier ses placements sur d'autres classes d'actifs, en particulier l'immobilier et le non coté, qui peuvent offrir des rendements élevés et décorrélés des marchés financiers.  Beaucoup d'investisseurs ont eu du mal à faire fructifier leur épargne au cours de l'année passée. En cause : le...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Expatriés, les oubliés de Bercy ?

Tribune d'Olivier Grenon-Andrieu, président d'Equance Alors que les débats animent encore les bancs du Parlement en cette fin d'année, l'un des textes emblématiques du dernier trimestre, le projet de loi de finances 2019 (PLF) a été voté au Sénat en première lecture avant son retour devant l'Assemblé nationale actuellement. Les quelques 2 millions de français établis à l'étranger sont rejoints chaque année par 3% de nouveaux expatriés auxquels il convient d'ajouter environ 500 000 français non...