Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le gouvernement se réserve un droit d’inventaire sur le régime Macron des actions gratuites

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

Eugénie Berthet, Avocat associé du Cabinet Pinsent Masons France, commente un projet d’amendement au projet de loi Sapin 2 qui a été déposé par un groupe de parlementaires concernant le dispositif juridique et fiscal des actions gratuites.

Ce projet d’amendement a pour but de détricoter la réforme Macron sur les attributions gratuites d’actions (AGA) votée en août 2015. Cet amendement va même plus loin puisqu’il empirerait considérablement leur régime fiscal et social.

En résumé, les plans d’AGA seraient à nouveau articulés sur des périodes de 2 ans plus 2 ans - contre 1 an plus 1 an voire 2 ans plus 0, depuis la réforme Macron.

La contribution patronale de 20%, payable lors de la livraison des titres, passerait à 50%, payable dès l’attribution des droits et serait non remboursable à l’employeur, même si les actions ne sont jamais livrées au salarié bénéficiaire.

Ceci aboutirait à une aggravation considérable du dispositif, le rendant parfaitement rédhibitoire pour les employeurs puisque cette contribution patronale serait fixée à un taux globalement supérieur au coût des charges patronales de droit commun et serait définitive et non remboursable même si le salarié ne bénéficie jamais de l’avantage (par exemple en cas de départ de la société).

En outre, pour les bénéficiaires, le gain d’attribution serait à nouveau taxable comme un salaire, sans bénéficier des abattements pour durée de détention. Les prélèvements sociaux qui leur seraient applicables seraient à nouveau alourdis. Or, les prélèvements sociaux applicables à ce type de gain ne sont pas fiscalement déductibles, contrairement aux charges sociales applicables aux salaires de droit commun.
Bref, cet amendement aurait pour effet de rendre le coût fiscalo-social applicable aux actions gratuites nettement plus cher que celui des salaires de droit commun, pour l’employeur et pour le salarié.

Le gouvernement s’est prononcé contre la mesure en raison de l’instabilité juridique qu’elle créerait (puisqu’en cas d’adoption, le dispositif Macron aurait vécu moins d’un an…).

Rappelons que la réforme Macron corrigeait les aberrations votées fin 2012 sur les dispositifs d’actionnariat salarié et qui avaient abouti à un gel pur et simple des plans.

A suivre….

http://www.pinsentmasons.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
ISR et performance

La Financière de l'Echiquier présente une nouvelle étude sur ISR et performance La Financière de l'Echiquier, qui revendique un rôle de pionnier de l'application à la gestion d'actifs des critères ESG en France, vient de réaliser une grande étude sur ISR et performance. Bonne nouvelle : l'extra-financier ne détruit pas de valeur ! « Faut-il, s'interroge Didier Le Menestrel, président de La Financière de l'Echiquier, se résoudre à un sacrifice de performance lorsque l'on choisit d'investir de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
+ 4,5 % en un mois pour notre sélection diversifiée

Entre le 7 février et le 6 mars, notre sélection de supports d'investissement diversifiée s'est octroyée 4,5 %. Un beau score en ligne avec la poursuite du rebond des indices boursiers depuis la fin de l'année dernière. Un potentiel de 64,3 % pour une de nos valeurs Au cours des quatre semaines écoulées, huit lignes sur dix se sont mises en évidence, à commencer par Spie (+ 13,8 %) et SII (+ 11,2 %). Saint-Gobain fait encore du surplace, en dépit de la politique de repositionnement ambitieuse...