Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le Brexit vu par State Street Global Markets : « Goodbye UK »

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

« Afin de limiter le plus rapidement possible le risque de répliques dans d’autres pays, une sortie prompte du Royaume-Uni sera déterminante. »

Extrait de l’analyse de Michael Metcalfe, Directeur de la stratégie Global Macro de State Street Global Markets

« Au cours des dernières semaines, plusieurs institutions internationales dont le FMI, la Banque Mondiale, la Banque d’Angleterre et l’Organisation Internationale du Travail ont émis des inquiétudes quant à la sortie de la Grande-Bretagne et son impact sur la croissance mondiale, les échanges, les investissements étrangers et la stabilité des marchés financiers. Compte-tenu de l’issue du vote, ces prévisions pourraient désormais se réaliser.

Au cours des trois mois qui ont précédé le referendum, les investisseurs internationaux ont manifestement renforcé leurs positions sur les actions et obligations souveraines britanniques, en dépit des incertitudes sur l’issue du scrutin. Seule exception : le marché des devises, où les investisseurs ont plutôt eu tendance à se couvrir contre le risque de change. Cette couverture s’est avérée pertinente face à la dépréciation automatique de la livre à l’issue du scrutin. Mais la question est désormais de savoir si les investisseurs internationaux vont tenter de réduire leurs positions sous-jacentes sur les actifs britanniques. Le moment d’incertitude consécutif à l’annonce des résultats, mais aussi le mouvement acheteur qui a précédé le vote, sont deux facteurs qui renforcent le risque de sorties sur les actions et les devises britanniques.

Nous allons également surveiller de près la contagion potentielle vers d’autres actifs européens, en particulier l’Euro. En dépit de l’augmentation significative du bilan de la BCE, les investisseurs se positionnent de moins en moins sur la poursuite d’une dépréciation de l’Euro. Et bien que le vote du Brexit attire l’attention du marché sur de potentielles dissensions politiques au sein de l’UE, la prime de risque politique sur la monnaie unique demeure faible. Compte tenu, également, du fait que la politique monétaire actuelle encourage un Euro faible, nous anticipons une reprise de la baisse de l’Euro face au Dollar. »

www.statestreet.com. 


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Analyses de marchés
ABONNES
[Abonnés] Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les gérants misent… prudemment sur un retour à meilleure fortune   Plus le temps passait, plus les cours de Bourse baissaient. Les petites valeurs françaises, notamment, ont capitulé. C'est un vers de La Fontaine qui revenait à l'esprit : « Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés. » La remontée des taux directeurs américains a sonné le glas de ce qui restait de l'optimisme chez les investisseurs à l'issue d'un exercice – annus horribilis ! – déjà marqué par nombre d'inquiétudes...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Annonces présidentielles : quelles conséquences fiscales et budgétaires ?

Suite à l'intervention télévisée du Président de la République le 10 décembre dernier en réponse aux protestations du mouvement des gilets jaunes, Eric Pichet, Professeur et Directeur du Mastère Spécialisé Patrimoine et Immobilier (IMPI) à KEDGE, analyse les conséquences fiscales et budgétaires de ces annonces. « Les mesures de soutien au pouvoir d'achat des actifs dès le 1er janvier 2019 s'inscrivent dans la droite ligne du projet présidentiel pour faire en sorte que le travail paie sans...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Le point de marché mensuel de Michel Lemosof

Les marchés face à une liquidité réduite et à une volatilité augmentée La direction des marchés ne correspond pas toujours à celle qu'attendent les investisseurs. Avec l'accalmie sur le front de la guerre commerciale sino-américaine, un mieux semblait se dessiner, mais l'arrestation de la directrice financière de Huawei a jeté le trouble. Le groupe chinois serait soupçonné d'avoir enfreint les sanctions américaines contre l'Iran… Des actifs pestiférés « Deux préoccupations majeures se sont...

ER - Analyses de marchés
ABONNES
Les conséquences du Brexit pour le secteur financier français et européen

Extrait du discours de François Villeroy de Galhau, Gouverneur de la Banque de France et Président de l'ACPR. Mesdames et Messieurs, … Je salue l'accord qui a été trouvé la semaine dernière entre les négociateurs européens et britanniques et nous espérons tous que celui-ci franchira les prochaines étapes jusqu'à sa finalisation. Mais dans un contexte encore incertain, la prudence s'impose : même si nous ne la souhaitons pas, nous devons aussi nous préparer à faire face à une situation...