Connexion
/ Inscription
Mon espace

Le Brexit marque, de façon certaine, un arrêt de la hausse du marché de l'immobiler de Londres

A la Une - Brique par Brique
ABONNÉS

Par Patrick Baseden, responsable de Barnes Investment Consulting.

En raison de la relative surprise, les marchés seront dans une phase de sur-réaction,  puis les choses se remettront en place. Les bourses, après une montée spectaculaire des derniers jours,  vont baisser, laissant un solde net négatif, mais sans doute moins grave qu’on le constate ce matin.

Le tempo du marché immobilier est diffèrent, plus lent. Les projets sont plus lourds et plus complexes. De plus, pour le moment, par l’effet devises, la baisse de la livre sterling a rendu le marché immobilier de Londres plus attrayant de 10%.

Enfin et surtout, le marché va sortir de l’attentisme des 5 derniers mois et devrait, en réalité, se débloquer, mais avec une correction à la baisse, somme toute favorable autant pour les besoins résidentiels que pour les investisseurs. 

Il faut rappeler que le prix de l’immobilier a atteint des sommets à Londres, depuis quelques années, avec un prix moyen du mètre carré 2,7 fois plus cher qu’à Paris. Le Brexit marque, de façon certaine, un arrêt de la hausse, mais la baisse devrait cependant rester contenue dans un premier temps, tant les conséquences du Brexit restent incertaines.

http://www.barnes-international.com/

 

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation