Connexion
/ Inscription
Mon espace

La réforme agricole bat son plein en Chine

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Les importations de soja dépasseront les 100 Mt à horizon 2020

Le 13ème plan quinquennal fait de l’amélioration de la compétitivité des productions agricoles son leitmotiv. Basé à Shanghai depuis 2013, Agritel qui est  en contact avec les opérateurs et professionnels locaux, estime le volume d’importation de soja par la Chine à 84 Mt sur la période 2015/2016, en hausse de +8% par rapport à l’année passée. La dynamique d’importations devrait rester haussière pour ce produit à cause de besoins en croissance non compensés par le léger rebond d’une production locale. « La dépendance protéique du pays, en particulier sur le soja, se confirme malgré la mise en œuvre de soutiens stratégiques officialisés dans le cadre du 13ème plan quinquennal chinois »  déclare Pierre Begoc, directeur international d’Agritel. En 15 ans, la Chine est donc passée d’un statut de puissance exportatrice à celui de premier importateur mondial afin de répondre à l’explosion de la consommation domestique.

Ce plan quinquennal confirme aussi l’importance du maintien de l’autosuffisance alimentaire en ce qui concerne le blé et le riz. En outre, il souligne aussi la nécessité de professionnaliser les structures de productions végétales et animales ainsi que le secteur de l’alimentation animale. Ce dernier devrait voir les volumes d’aliments industriels progresser de +10% d’ici à 2020 pour atteindre les 220 Mt. « En plus d’un fort besoin du secteur de l’alimentation humaine pour l’huile de soja, l’industrialisation du secteur des productions animales est le 2ème driver qui engendre des importations massives. Le sacrifice de la protéine a été acté il y a longtemps par Pékin » souligne Pierre Begoc.

La Chine, pour accompagner l’essor de sa demande intérieure, diversifie son sourcing et importe dorénavant en provenance de nombreux pays. A titre d’exemple :

- le Brésil a dépassé les USA au rang de premier exportateur de soja vers l’empire du milieu
- l’Ukraine est désormais un partenaire très visible tant en ce qui concerne le maïs que les orges ou l’huile de tournesol.

www.agritel.fr

 

Lectures du moment, tribunes d'experts, management et entrepreneuriat...

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

 

  

Lire la suite...


Articles en relation