Connexion
/ Inscription
Mon espace

Debory Eres lance le " Baromètre du partage du profit " destiné aux entreprises du SBF 120.

ABONNÉS

Objectif de ce baromètre : fournir régulièrement des informations sur les montants moyens distribués de participation, d'intéressement, d'abondement et de prime de partage des profits dans les plus grandes sociétés cotées en France. Il est complémentaire de l'étude de la Dares qui fournit des chiffres pour l'ensemble des entreprises françaises.

La moitié des entreprises cotées seulement communiquent sur les primes de partage du profit accordées aux salariés. On peut regretter que certains documents de référence parlent beaucoup de la relation durable avec les salariés, mais ne citent aucun chiffre sur le partage du profit. Il est vrai que ces mécanismes sont franco français et ne s'appliquent pas à tous les salariés dans le monde.

Sans surprise, les montants distribués sont plus élevés dans les entreprises du SBF120 que dans les entreprises françaises dans leur ensemble et que dans les entreprises de 1 000 salariés et plus. Les chiffres de la Dares datent de 2010, mais sont assez stables d'une année sur l'autre.

Quand on compare entreprises du CAC40 et du NEXT80, on se rend compte que :    

- Les entreprises du NEXT80 versent plus de participation que celles du CAC40,
- Les primes d'intéressement, d'abondement et de partage du profit sont globalement équivalentes.

50% des accords de participation de notre échantillon (soit 25 sur 51) sont des accords dérogatoires. Le montant moyen de la participation distribué par les entreprises avec un accord de participation à formule dérogatoire est supérieur de 15% à celui des accords avec formule légale.

Quant au montant moyen de la prime du partage du profit dans les entreprises du SBF120, il est de 166 €. Celles disposant d'un accord de participation dérogatoire, versent nettement plus (près de 3 fois plus dans le CAC40 et plus de 4 fois supérieur dans le NEXT80).

 

 

Lire la suite...


Articles en relation

BE - Culture & Société
ABONNES
[Etude] Vos corvées vous rendent plus sympathique que vos « talents innés »

Une étude de la Cass Business School (City University of London) affirme que le fait de mettre l'accent sur la notion d'effort plutôt que de talent naturel permet de faire meilleure impression lors d'un premier rendez-vous Les personnes devant faire bonne impression lors de rendez-vous galants ou d'entretiens d'embauche doivent mettre en exergue le dur labeur et les efforts consentis pour expliquer leur succès, d'après une étude récente de la Cass Business School. Dans l'étude intitulée...

BE - Culture & Société
ABONNES
Alerte JNA : l’état de santé auditif des jeunes est inquiétant

A 3 semaines de la 22e Journée Nationale de l'Audition, l'association JNA - Association d'alerte et de plaidoyer agissant depuis 22 ans en France - lance une alerte aux pouvoirs publics et aux acteurs de la santé sur l'état de santé des jeunes. Déjà en 2017, l'enquête Ifop - JNA « Smartphone : ami ou ennemi de notre santé auditive ? » apportait un éclairage fort inquiétant, questionnant l'impact des pratiques toxiques d'écoute de musique via les oreillettes sur la santé, en regard de l'enquête...

BE - Culture & Société
ABONNES
Les Européens veulent consommer plus local et responsable

Avec une croissance qui s'essouffle et des perspectives moins favorables pour 2019, la prudence grandit chez les consommateurs européens. Mais un autre mouvement se fait jour : ils se tournent de plus en plus vers une consommation plus locale considérée comme plus responsable. Tels sont les deux grands enseignements de la nouvelle édition de L'Observatoire Cetelem qui, depuis plus de 30 ans, décrypte et analyse les modes de consommation des ménages en Europe. Cette étude intitulée « Think local,...

BE - Culture & Société
ABONNES
Quelle place pour les énergies renouvelables chez les Français ?

A l'heure du grand débat national, les Français réaffirment leur désir de privilégier les énergies renouvelables pour l'avenir du pays. L'engagement des Français est important sur cette thématique, puisque 67% estiment qu'il leur revient également d'agir à leur échelle. L'amélioration énergétique de leur logement figure parmi les actions les plus citées, devant les changements de comportement en matière de déplacements, mais derrière les résolutions en faveur d'une consommation plus responsable...