Connexion
/ Inscription
Mon espace

« Les obligations ‘investment-grade’ à 10 ans sont trop chères, nous leur préférons les maturités courtes du segment ‘cross-over’ »

ER - Patrimoine et placements
ABONNÉS

L’impact des mesures exceptionnelles de la BCE sur le marché des obligations d’entreprises réduit encore davantage les opportunités de rendement pour les investisseurs. Les maturités longues du compartiment investment-grade sont de plus en plus sensibles au risque de taux.

Deux mois après l’annonce de la BCE d’étendre son programme d’achats d’actifs aux obligations d’entreprises, les émetteurs continuent de se ruer sur le marché primaire européen. « Le fameux CSPP* de la banque centrale, qui n’entrera en vigueur qu’à partir du mois de juin, a dynamisé le marché obligataire primaire. Mais l’afflux des entreprises sur le marché se concrétise essentiellement par des émissions de maturité longue de 10, voire 15 ans, dans le compartiment investment-grade » remarque Emmanuel Petit, Responsable de la gestion obligataire chez Rothschild & Cie Gestion. « En tant qu’investisseurs, nous restons très prudents vis-à-vis de ces nouvelles émissions investment-grade » précise-t-il.

Déformation de la courbe de taux

L’initiative de la BCE a d’ores et déjà renforcé l’aplatissement de la courbe de taux corporate dans sa partie longue, dégradant ainsi le profil rendement-risque des titres. Les obligations du compartiment investment-grade sont en train d’emprunter la même trajectoire que celle des titres souverains au cours des dernières années, avec des rendements à 10 ans relativement faibles, pour une sensibilité au risque de taux de plus en plus élevée. « Avec 250 M€ d’achats d’obligations corporate par jour, la BCE aura les moyens d’envoyer les taux longs du marché du crédit au tapis. Les obligations investment-grade à 10 ans nous semblaient déjà trop chères avant que la BCE annonce ce programme, elles le sont encore plus aujourd’hui ».

La déformation de la courbe de taux à laquelle sont confrontés les investisseurs impose une gestion active des maturités, ainsi qu’une grande sélectivité dans le choix des titres. « Nous maintenons notre stratégie de désensibilisation au risque de taux. Nous cherchons à capter des primes de risque attrayantes sur des maturités 3/5 ans, en particulier dans l’univers cross-over » indique Emmanuel Petit.

*Corporate Sector Purchase Program : programme d’achats d’obligations d’entreprises

https://www.rothschildgestion.com/fr/


 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Claude Chasson, Bacchus Conseil

Bacchus Conseil : Une vision durable et raisonnable de l'investissement « plaisir » Loin des spéculations observées ces dernières années sur les bouteilles de vin, Monsieur Jean-Claude CHASSON s'est spécialisé avec Bacchus Conseil dans le développement durable et harmonieux du patrimoine viticole français. Retour sur une belle aventure entrepreneuriale avec le fondateur de l'entreprise. Quand avez-vous créé votre premier GFV ? C'était en 1989. Dans le cadre de l'expertise comptable et fort de...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
[Les entretiens d'Esteval] Jean-Marc Divoux, Finance SA

Entretien avec Jean-Marc Divoux, gérant du fonds Expert Patrimoine Après avoir réuni certaines expertises de Robeco, de Commodities AM, de KBL Richelieu et AG2R AGICAM, Finance SA a accueilli Jean-Marc Divoux dans l'équipe de gestion en février dernier. Il y déploie désormais son expertise de gestion dont il nous parle avec passion. Quel a été votre parcours ? Après une formation d'ingénieur (avec une option en intelligence artificielle, ce qui, dans les années 80, n'était pas encore à la...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Grand concours d’affiches : L’Épargne Solidaire

Grand concours d’affiches : L’Épargne Solidaire Sur le thème de l’Épargne Solidaire, la Maison de l’Épargne* lance du 18 février au 10 mai 2019 un appel aux candidatures pour son 2ème Concours d’Affiches ; destiné aux affichistes, dessinateurs et graphistes de notre temps. Le jury présidé par Gérard Auffray, est composé de : ➢ Gérard Auffray, Président Fondateur et mécène de la Maison de l’Epargne ➢ Patricia de Figueiredo, Rédactrice en Chef de Culture Papier ➢ Philippe Francq, dessinateur,...

ER - Patrimoine et placements
ABONNES
Notre liste de fonds de boutiques revient en territoire positif

Au cours des douze semaines ayant précédé la mise à jour du 30 octobre dernier, notre sélection avait connu un trou d'air inhabituel. Grâce à un beau mois de janvier 2019, elle parvient à grappiller 0,4 %. Ce n'est pas spectaculaire, mais la période sous revue inclut une fin d'année 2018 calamiteuse. Si notre sélection de fonds de société de gestion entrepreneuriales s'est relativement bien comportée, c'est essentiellement à mettre au crédit de GemEquity. Le fonds s'est réveillé, dans le...