Connexion
/ Inscription
Mon espace

L’espoir de croissance des bénéfices s’éloigne, les chocs exogènes demeurent essentiels pour les marchés

ER - Analyses de marchés
ABONNÉS

Par Bernard Aybran, Directeur de la multigestion, Invesco AM

A en juger par de nombreux marchés financiers, le mois d’avril a été marqué par un regain d’optimisme sur de nombreux fronts : les spreads obligataires ont poursuivi leur fort mouvement de détente, les matières premières, énergie ou métaux, se sont pour la plupart appréciées, et nombreux sont les grands marchés actions qui ont progressé.
Dans le courant du mois d’avril, le baril de pétrole s’est apprécié de 18% et l’once d’or de 4,9%. Ces progressions ont permis aux actions des secteurs respectifs de s’apprécier de 8,5 et 28,1% sur le mois, soit 13 et 81,4% depuis le début de l’année.
Le prix du pétrole est généralement considéré comme particulièrement sensible à l’activité et à la croissance économique mondiale, tout particulièrement dans les régions émergentes. On retrouve d’ailleurs des progressions tout à fait significatives sur les marchés obligataires émergents, soutenus par une baisse notable des écarts de rendement (ou spreads) avec les taux souverains des Etats-Unis.

D’ailleurs, sur les marchés obligataires, un net regain d’appétit pour le risque s’est manifesté, tant sur les émetteurs High Yield qu’Investment Grade, pour des émissions en dollars ou en euros : partout, les spreads ont poursuivi la nette détente enclenchée en février dernier.

La seule explication à cette détente réside dans les anticipations des investisseurs, qui attendent que la solvabilité des emprunteurs s’améliore. [...] 
Lire la suite de l’analyse de Bernard Aybran via :
http://www.services.invesco.eu/fr/publications-link/lettre-invesco-tendance-allocation-mai-2016.pdf


##ScreenTemplate({"code" : "article-footer-patrimoine-et-finance"})##

 Comprendre l'économie durable pour s'y investir

 

Lire la suite...


Articles en relation